Où pêcher (pêche à pied) en Pays de la Loire ?

Service

Un contrôle sanitaire s'exerce sur les gisements de pêche à pied récréative.
Les résultats de cette surveillance sont disponibles auprès de la mairie, ainsi qu'aux accès aux sites de pêche.

 

Les sites interdits à la pêche au 12 juillet 2024 : 

Pour dégradation de la qualité.

Les gisements ou les zones conchylicoles de secteur sont impactés par une contamination bactériologique :

  • Face Thermes à Pornichet (44)
  • La Grande Plage aux Sables-d'Olonne (85)
  • Le Tanchet aux Sables-d'Olonne (85)
  • La Grande Plage à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85)

 

Pour présence de toxines de Dinophysis.

Les gisements ou les zones conchylicoles de secteur sont impactés par la présence d’un plancton « Dinophysis » susceptible de produire une toxine diarrhéique, que la cuisson des coquillages ne détruit pas :

  • de la pointe de St Gildas à l’étier du Collet (44) Gisement large pour les pétoncles blancs

  • De la pointe de Merquel au port de La Turballe (44)

voir carte et arrêté ici

 

Pour préservation de la ressource.

  • Plage Benoit à La Baule (44) pour les coques (voir arrêté ici)

 

 

Risques augmentés en cas de pluies !

Il est préférable de ne pas pêcher de coquillages dans les 48 heures qui suivent de fortes pluies en raison du risque possible de dégradation de la qualité du milieu.

 

Les interdictions pour des motifs sanitaires peuvent être durables ou temporaires et être dues notamment à des contaminations d'origine bactériologique ou à la présence de phytoplancton toxique.

La consommation de coquillages présentant une mauvaise qualité microbiologique peut entrainer l'apparition de symptômes similaires à une gastro-entérite : maux de ventre, diarrhées, nausées et vomissements. Dans des cas plus graves, des maladies infectieuses peuvent se développer, comme l'hépatite A ou la Salmonellose (fièvre typhoïde...).

Au-delà de la surveillance bactériologique, des toxines produites par Dinophysis (phytoplancton) peuvent provoquer chez le consommateur de coquillages contaminés, une intoxication dont les effets apparaissent 30 minutes à 12 heures après ingestion. Les principaux symptômes en sont diarrhées, douleurs abdominales et vomissements (rétablissement en 3 jours). Les toxines étant stables à la chaleur, la cuisson des coquillages ne diminue pas leur toxicité.

Contrôle sanitaire de l'ARS Pays de la Loire (sélectionner à gauche dans la légende les éléments que vous souhaitez faire apparaître sur la carte : "coquillages" ; "baignades" ou "piscines".

Pour agrandir la carte et l'ouvrir dans un nouvel onglet de votre navigateur, cliquez sur ce lien https://ars-pdl.fr/statistiques/Coquillages/Internet/index.html