Pays de la Loire

Eau chaude sanitaire et risques de brûlures dans les établissements médico-sociaux

Article
Visuel
Pomme de douche
Une eau trop chaude aux robinets de douches des établissements médico-sociaux peut causer de grave brûlures. Pour prévenir ce risque : équiper les douches de mitigeurs thermostatiques.
Responsables d’établissements : nouvelle note d'information pour veiller à la maîtrise de la température de l’eau chaude sanitaire et à la sécurisation des points d’usage.
Corps de texte

Si l’eau chaude sanitaire produite et distribuée dans les EHPAD est maintenue en permanence à haute température (entre 6O°C en départ de production et 55 °C en retour de boucle) afin de prévenir le risque de légionellose, elle peut être à l’origine de graves brûlures de la peau si la température en sortie de robinet est trop élevée.

La réglementation en vigueur indique que la température de l’eau délivrée au robinet ne doit pas dépasser 5O°C, pour limiter le risque de brûlures, dans les pièces destinées à la toilette, pour tous les établissements recevant du public. Néanmoins, ce seuil s’avère inadapté pour des publics vulnérables comme les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les enfants.

Plusieurs accidents graves de brûlures thermiques causées par une eau trop chaude aux robinets de douche et de baignoire doivent nous conduire à mieux prendre en compte ce risque.

La plupart des salles de bain des résidents d’EHPAD sont équipées de simples mitigeurs. Une seule commande pour l’eau chaude et l’eau froide les rend plus simples et plus rapides à utiliser, mais aussi plus dangereux.

Un faux mouvement, une chute, un coup de coude malheureux et c’est de l’eau trop chaude qui coule directement au robinet de la douche.

Une brûlure profonde de la peau c’est :

  • 5 secondes d’exposition à de l’eau à 60°
  • 30 secondes d’exposition à de l’eau à 55°
  • 3 minutes d’exposition à de l’eau à 51°

L’ARS recommande d’équiper les douches de mitigeurs thermostatiques pour prévenir le risque de brûlures accidentelles de la peau.

Facile d’utilisation, le mitigeur thermostatique délivre de l’eau chaude à 38°C en toute sécurité, grâce à la présence d’une butée de température préréglée et non déverrouillable par le résident.

Ce dispositif est particulièrement adapté à la population accueillie dans les établissements médico-sociaux.

Les mitigeurs thermostatiques ont l’avantage de réguler parfaitement la température, même en cas de variations de pression et contribuent à réaliser des économies d’eau et donc d’énergie.

La responsabilité juridique des conséquences sanitaires (risque de légionellose) et de la sécurité des usagers (risque de brûlure) revient au propriétaire de l’installation, au directeur ou au chef d’établissement.

Une information du résident doit être réalisée (livret d’accueil, information délivrée par le personnel, pictogramme,...) sur les modalités d’utilisation de l’eau chaude au robinet.