Pays de la Loire

Rapport d'évaluation de la politique régionale en faveur de la santé des populations en grande vulnérabilité

Etude et rapport
Politiques de santé
Date de publication
Evaluation intermédiaire de la politique régionale en faveur de la santé des populations en grande vulnérabilité.
Corps de texte

Le Projet Régional de Santé (PRS) des Pays de la Loire 2012-2016 a prévu, outre son évaluation finale, des évaluations intermédiaires sur des thématiques populationnelles.

La direction de l’Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé de dédier sa première évaluation intermédiaire au thème de la santé des populations en grande vulnérabilité – ce qui recouvre essentiellement l’évaluation du Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS).

Ce choix tient, notamment, à une antériorité puisque le PRAPS – PRS est la troisième génération de PRAPS, le premier datant de 2000-2003. En Pays de la Loire, s’il y a globalement moins de pauvreté et d’inégalités qu’ailleurs en France, la précarité augmente et l’existence de disparités territoriales est connue.

Le PRAPS-PRS des Pays de la Loire a pour finalité de fédérer les acteurs autour de la lutte contre les exclusions et les inégalités sociales de santé, pour aider les personnes en situation de précarité dans leur démarche de prévention, d’accès aux droits, d’accès aux soins et d’accès à l’accompagnement médico-social. L’accès ou le maintien au droit commun y sont clairement visés même s’il faut parfois concevoir des actions transitoires pour y parvenir.

Pour des raisons à la fois de clarté et de méthode, les travaux d’évaluation ont retenu comme objet les populations énumérées dans le PRAPS-PRS, catégorisées sous le terme général de « personnes en grande vulnérabilité ». Des populations ont cependant été plus particulièrement étudiées, à savoir les grands exclus, les personnes en hébergement social, les migrants et les gens du voyage.

Consultez également la synthèse de cette évaluation : Livret n°1 - Politique régionale en faveur de la santé des populations en grande vulnérabilité, publié en septembre 2014