Pays de la Loire

Attention au monoxyde de carbone !

Article
Visuel
Image Source
attention au monoxyde de carbone
Ce gaz incolore et inodore est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.
Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore et inodore. Ce gaz asphyxiant, très toxique, est absorbé en quelques minutes par l'organisme et, à forte concentration, peut conduire au décès. Il est ainsi la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.
Corps de texte

Entre le 1er septembre 2015 et le 31 mars 2016, 829 épisodes d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) survenus par accident ont impliqué 3 520 personnes. Et ce, malgré des conditions météorologiques clémentes.

Plusieurs cas de figure se sont présentés au niveau national : utilisation inappropriée d'un groupe électrogène, intoxication due à la présence d'un brasero comme moyen de chauffage, ainsi que plusieurs dans des établissements recevant du public (ERP) : boucherie, boulangerie, école.

Le bilan 2014 des intoxications au monoxyde de carbone montre une stabilité des données avec des intoxications survenues majoritairement au domicile (67 % des épisodes), les chaudières étant les appareils à combustion les plus fréquemment incriminés dans les logements (50 %).

Les principaux facteurs favorisants étaient :

  • un défaut d’évacuation des gaz de combustion (retrouvé pour 64 % des appareils) ;
  • un défaut d’aération de la pièce dans laquelle se trouvait l’appareil à combustion (pour 50 % des appareils) ;
  • ou un défaut de l’appareil utilisé (36 % des appareils).

 

  1. Avant l'hiver, faites vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d'eau chaude, ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié ;
  2. Tous les jours, même quand il fait froid, aérez au moins 10 minutes votre logement ;
  3. Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n'obstruez jamais les entrées et sorties d'air ;
  4. Respectez les consignes d'utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d'appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (barbecue, brasero, cuisinière, etc.).
  5. Les organisateurs de rassemblements (manifestations culturelles et religieuses) doivent être particulièrement attentifs. Les intoxications liées à l'utilisation de chauffage à gaz sont fréquentes et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes.

Tout comme nous conseillons vivement l'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) dans les habitations, car c'est obligatoire et cela sauve des vies, nous vous invitons à compléter votre équipement d'un détecteur de monoxyde de carbone.
Tout comme le détecteur de fumée vous prévient d'un incendie, le détecteur de CO vous avertira de la présence de ce gaz inodore, invisible et mortel dans votre logement. Il vous réveillera en cas de danger.

Comment choisir ?

faut en priorité opter pour un appareil bénéficiant du marquage volontaire NF 292 ou à défaut, un détecteur sur lequel figure le numéro de la norme NF EN 50291 et le nom de l’organisme ayant certifié leur conformité à ce référentiel.

Même s'il est sécurisant, LE DETECTEUR NE DOIT PAS VOUS EMPÊCHER DE RESPECTER LES CONSIGNES DE SECURITE.

Détecteur de monoxyde de carbone
Il est conseillé d'équiper son logement d'un détecteur de monoxyde de carbone
Si on respire du monoxyde de carbone
Si on respire du monoxyde de carbone, il va dans les poumons, on ressent des maux de tête et on a envie de vomir.
En cas d'urgence
En cas d'urgence, ouvrir les portes et fenêtres, arrêter les appareils de chauffage et de cuisson et sortir du logement
Appeler les secours
En cas d'urgence, appeler les secours et attendre à l'extérieur que les secours vous autorisent à rentrer dans votre logement

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles

Mots clés

Air intérieur