Prévenir les risques de noyade

Actualité
Date de publication
Visuel

Soyez prudents ! Si la baignade et plus largement les activités aquatiques et nautiques, permettent la détente et la pratique d’activités physiques favorables à la santé, elles peuvent également présenter certains risques, comme la noyade.

Corps de texte

La région Pays de la Loire offre de nombreux sites de baignade naturels, ainsi qu’une proportion de bassins de natation sportifs et/ou ludiques sensiblement plus élevée qu’au niveau national. La noyade est le plus important des risques liés à la baignade et elle constitue une des principales causes de décès par accident.

Au cours de l’été 2018, 1649 noyades accidentelles ont été dénombrées au plan national, soit environ 12 par jour. (Enquête NOYADES 2018 par Santé publique France - enquête réalisée tous les trois ans). 25 % d’entre elles ont été suivies d’un décès. 

 

A noter :

  • Augmentation du nombre de passage aux urgences pour noyade en Pays de la Loire : 29 passages en 2018, 31 en 2019 et 45 en 2020 ((source Santé Publique France - surveillance épidémiologique des passages aux urgences pour noyade pendant l'été 2020)

  • Les enfants âgés de moins de 6 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans sont les plus concernés, respectivement 43 % et 13 % des passages aux urgences pour noyades en France (source Santé Publique France - surveillance épidémiologique des passages aux urgences pour noyade pendant l'été 2020)

Les moyens de prévention !

A tous les âges, la baignade comporte des risques, adoptez les bons réflexes de prévention.

Apprentissage de la natation :

Les noyades sont pour la plupart évitables. Selon le baromètre santé 2016 de Santé publique France, près d’un Français sur six (16 %) déclare ne pas savoir nager ; cette proportion augmente avec l’âge : 5 % parmi les
15-24 ans et plus de 35 % chez les 65-75 ans.

Il est donc important d’apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible ou tout du moins de les habituer au milieu aquatique, même si ces conditions à elles seules ne peuvent prémunir contre les noyades chez les enfants. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte.

Surveillance des enfants :

Chez les enfants, quel que soit le lieu de baignade, un enfant doit toujours être surveillé de manière permanente et rapproché par un seul adulte responsable, le mieux étant de se baigner avec l’enfant.

Adopter les bons comportements :

Chez les adultes, il faut tenir compte de son état de santé, ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons), ne pas surestimer sa condition physique et son niveau de natation, éviter la consommation d’alcool, rentrer dans l’eau progressivement, surtout après une longue exposition au soleil.

Tenir compte de l’environnement et des consignes de sécurité :

Il est également nécessaire de tenir compte de l’environnement de baignade, surtout en cours d’eau, plan d’eau et en mer, de s’informer sur les conditions météorologiques et, de manière générale, de respecter les consignes de sécurité, interdictions de baignade. Il est également recommandé de se baigner dans les zones surveillées signalées par les drapeaux de baignade, là où en cas de besoin, l’intervention des équipes de secours est la plus rapide.

 

L'opération "J'apprends à nager" est un programme d'apprentissage gratuit de la natation, initié par le ministère chargé des sports, destiné aux enfants de 6 à 12 ans :

 

Les conseils pour se baigner en toute sécurité : apprenez tous à nager ; baignez vous toujours avec vos enfants  choisissez les zones de baignade surveillées et tenez compte de votre état de forme.