Pays de la Loire

Maladies infectieuses / Zika / Chikungunya / Dengue

Article
Visuel
Image Source
Attention au moustique tigre
Le moustique tigre peut être le vecteur de transmission de plusieurs maladies infectieuses.
La dengue, le chikungunya et le zika sévissent principalement dans les pays de la zone intertropicale, mais le moustique tigre, vecteur potentiel est également présent en France métropolitaine. Le risque d’une circulation de ces maladies à la suite de l’introduction du virus par un voyageur malade est donc possible.
Corps de texte

La transmission de la dengue, du chikungunya et Zika

Le moustique n’est pas, en lui-même, porteur du virus de la dengue, du chikungunya ou Zika. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée.

Il n’y a pas, actuellement, d’épidémie de chikungunya, de dengue ou Zika en France métropolitaine.

Le moustique tigre étant implanté et actif en Vendée et des personnes ayant séjourné dans des zones où ces maladies sévissent pouvant revenir infectées, il faut prendre les mesures de protection collective et individuelle (voir des gestes simples pour se protéger efficacement) nécessaires pour limiter la prolifération des moustiques et prendre en charge les personnes qui seraient susceptibles d’être infectées pour prévenir toute épidémie.

Comment prévenir une épidémie de chikungunya, dengue, zika ?

La dengue ou « grippe tropicale » est une maladie transmise par la piqûre d’un moustique du genre Aedes porteur de l’un des quatre virus de la dengue. Il n’y a pas de transmission directe de personne à personne.

La dengue sévit principalement dans l’ensemble de la zone intertropicale et le virus circule régulièrement dans les départements français des Amériques (Martinique, Guadeloupe, Guyane), dans les iles françaises du pacifique et de l’océan indien.

Les symptômes
Les symptômes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) se manifestent dans les 3 à 14 jours (4 à 7 jours en moyenne) qui suivent la piqure par le moustique. La dengue touche indifféremment les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes. Le plus souvent bénigne bien qu’invalidante, la dengue peut toutefois se compliquer de formes hémorragiques.

Le traitement
Il n’existe ni traitement curatif spécifique ni vaccin contre la dengue. Le traitement est avant tout symptomatique, notamment de la douleur et de la fièvre.

Le chikungunya est une maladie transmise par la piqûre d’un moustique du genre Aedes porteur du virus du chikungunya. Il n’y a pas de transmission directe de personne à personne.

Les symptômes
La maladie se manifeste après une incubation de 4 à 7 jours en moyenne. Une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C) apparaît brutalement, accompagnée de maux de tête, de courbatures ou de douleurs articulaires, qui peuvent être intenses, touchant principalement les extrémités des membres (poignets, chevilles, phalanges). D’autres symptômes peuvent également être associés, telle une conjonctivite, une éruption cutanée, des nausées. L’évolution peut être rapidement favorable, si le malade répond bien au traitement symptomatique. Cependant, la maladie peut aussi évoluer vers une phase chronique marquée par des douleurs articulaires persistantes et incapacitantes.

Le traitement
Il n’existe ni traitement curatif spécifique ni vaccin contre le chikungunya. Le traitement est avant tout symptomatique, notamment de la douleur et de la fièvre.

Zika est une maladie virale qui se transmet majoritairement par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique du genre Aedes. Une transmission de la mère à l’enfant est possible si la mère est contaminée pendant sa grossesse. De rares cas de transmission sexuelle ont été décrits lors de rapports sexuels avec un partenaire récemment infecté par le virus.
Le virus zika a circulé en 2015-2016 dans de nombreux pays, notamment  en Amérique latine et dans les départements français d’Amérique.

Les symptômes
La très grande majorité des cas présentent peu de symptômes voire sont asymptomatiques.
Les signes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.
Le zika peut s’exprimer par une conjonctivite ou par une douleur rétro-orbitaire, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparaît peu élevée et transitoire.  

Le traitement
Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique ni de vaccin actif sur le virus zika. Le traitement est avant tout symptomatique, notamment contre la douleur et la fièvre. 

Les complications
Des complications neurologiques, dont le syndrome de Guillain-Barré, et des malformations congénitales ont été décrites.

Aller plus loin

Liens utiles