Covid-19 : Organisation du dépistage dans les Pays de la Loire

Article
Visuel
Comment est organisé le dépistage en Pays de la Loire ? Retrouvez toutes les informations sur cette page.
Corps de texte

La massification des tests constitue l’un des enjeux essentiels du déconfinement et la mobilisation des capacités de dépistage est l’une des clés pour réduire le risque de rebond épidémique.

A cet effet, depuis le 11 Mai, afin de limiter la propagation du virus et de mettre en œuvre les mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission, la stratégie de dépistage a été amplifiée au niveau national et dans la région Pays de la Loire.

La stratégie de test déployée doit pouvoir répondre à l’objectif de pouvoir prescrire, réaliser dans les 24h le test et en communiquer les résultats dans un même délai de 24 heures à toute personne qui présente des symptômes évoquant une infection à la Covid-19 ainsi que, dans un second temps, aux personnes identifiées comme ayant été en contact avec un cas confirmé.

La priorité reste le dépistage par RT-PCR dans le cadre de la doctrine de déconfinement.

Les tests sérologiques, dont les indications restent limitées, ont une place dans la surveillance épidémiologique et ils peuvent avoir vocation à jouer un rôle complémentaire aux tests par RT-PCR (qui restent le test de première intention pour le diagnostic) dans l’identification des personnes étant ou ayant été contact avec le virus. Leur utilisation ne doit toutefois pas conduire à une saturation des capacités d’accueil des lieux de prélèvement, qui doivent être prioritairement dirigées vers le diagnostic aussi rapide que possible des personnes symptomatiques et le dépistage des personnes contacts de cas confirmés par RT-PCR.

Le déploiement de la stratégie de dépistage dans la région est suivi au niveau de chaque département, sous un pilotage conjoint entre le Directeur de la délégation départementale de l’ARS Pays de la Loire et le Préfet de département.

Qu’est-ce que le test virologique (test RT-PCR) ?

Les tests virologiques (par RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, grâce à un prélèvement par voie nasale, et de mettre en œuvre de mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

C’est une technique robuste et éprouvée pouvant être mise en route soit de façon individuelle sur des équipements de relativement petite taille assez décentralisés, soit de façon collective en utilisant des automates à haut débit centralisés. La RT-PCR constitue le socle du diagnostic Covid-19 tout au long de l’épidémie.

Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Ces tests sont prescrits par un professionnel de santé et sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie. Le patient qui doit effectuer ce dépistage est orienté vers le centre de prélèvement le plus proche.

 

Qui peut se faire dépister ?

Les indications pour la réalisation de dépistages par RT-PCR sur la région Pays de la Loire ont été étendues au fur et à mesure pour répondre aux objectifs de :

  • dépister toutes les personnes présentant des symptômes évoquant une infection à la Covid-19 ainsi que toutes les personnes identifiées comme ayant été en contact avec un cas confirmé ;
  • stopper les chaînes de transmission aussi précocement que possible, en particulier en investiguant largement les foyers de contamination qui émergent ;
  • renforcer les opérations de dépistage dans les établissements hospitaliers, les structures d’hébergement collectif et dans des milieux professionnels confinés ;
  • aller au-devant des personnes qui hésitent parfois à se faire dépister, notamment de celles et ceux qui sont le plus éloignés du système de santé.

Voir les indications détaillées : 

Ces indications sont susceptibles de continuer à évoluer au fil des semaines, afin de s’adapter au mieux à l’évolution de l’épidémie dans notre région et suivant les recommandations nationales.

 

Quelles sont les capacités de dépistage dans la région ?

Afin d’accompagner la montée en charge des capacités en test par RT-PCR, l’ARS Pays de la Loire a mobilisé l’ensemble des laboratoires hospitaliers (8) et privés (19). Les préfets de départements ont également autorisé des laboratoires départementaux d’analyse (3) et des laboratoires vétérinaires ou agroalimentaires accrédités selon la norme ISO 17025 (4) à venir en appui pour réaliser la phase analytique des tests, dans le cadre de conventions avec des laboratoires de biologie médicale publics et privés.

De nombreux lieux fixes de prélèvements sont organisés sur le territoire régional.

Pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer sur un site de prélèvements, et pour les personnes résidant en établissements médico-sociaux, des équipes mobiles d’infirmiers libéraux, formés aux prélèvements naso-pharyngés, sont déployées dans chaque département. Les équipes mobiles de gériatrie hospitalières sont par ailleurs mobilisées dans certains départements, en particulier pour effectuer les prélèvements auprès des résidents des EHPAD.

Une instruction interministérielle du 6 mai 2020 a estimé que le besoin de dépistage en région Pays de la Loire s’élevait de 3 500 à 4 300 tests par jour :

En Pays de la Loire, les capacités des laboratoires de biologie médicale, avec l’appui des laboratoires départementaux d’analyse et des laboratoires accrédités ISO 17025 autorisés par les préfets de département, sont supérieures à ces estimations et permettent de répondre à l’ensemble des besoins. Au 1er juin, 30 864 tests ont été réalisés en Pays de la Loire. 

 

A-t-on besoin d’une prescription médicale pour se faire dépister ?

Outre les dépistages collectifs organisés dans certaines structures, 2 cas de figure peuvent se présenter. Dans les 2 cas, le test, qui coûte 54€, est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

La personne présente des symptômes de la COVID-19 :

La prescription médicale est obligatoire pour faire le test. Le patient doit consulter le plus tôt possible son médecin traitant.

→ Si l'on n'a pas de médecin traitant, on peut appeler le 0 800 130 000 (service gratuit + appel gratuit) pour être orienté vers un médecin généraliste. Si la suspicion d’infection est confirmée, le patient se verra remettre une prescription médicale pour réaliser un test de dépistage.

La personne est identifiée comme "cas contact" d'une personne contaminée (qu'elle présente ou non des symptômes) :

Une fois informé de sa situation de « cas contact » par son médecin traitant, par les services de l’Assurance Maladie ou par l’ARS, la « personne contact » doit prendre un rendez-vous dans un lieu de dépistage pratiquant le test Covid. Le médecin ou les équipes de l’Assurance Maladie lui indiqueront l’adresse du laboratoire.

Dans ce cadre, le test est réalisé sans prescription médicale. Il suffit de présenter un document d’identité qui permet au laboratoire d’analyse (ou au lieu d’examen réalisant les tests de dépistage) de retrouver son nom au sein du répertoire de cas contacts que les services de l’Assurance Maladie lui auront transmis. 

  • si le cas contact vit dans le même foyer que la personne contaminée, le test doit être réalisé dans un délai de 24 heures,

si le cas contact ne vit pas avec la personne contaminée et qu’il ne présente pas de symptômes, le test doit être réalisé dans un délai de 7 jours après le dernier contact avec cette personne. En cas d’apparition de symptômes, le dépistage doit être réalisé sous 24 heures.

 

Où se faire dépister par RT-PCR ?

Les prélèvements sont effectués sur prescription médicale uniquement, d'un médecin ou d’une autorité sanitaire qui assure le suivi des personnes contacts (Assurance maladie ou Agence régionale de santé).

→ En cas de symptômes, contactez votre médecin traitant ; pour les soirs, week-ends et jour fériés : contacter le 116117, numéro de permanence des soins en Pays de la Loire.

→ En cas d'urgence, contactez le 15.

Des lieux fixes de prélèvements sont organisés sur le territoire régional, répondant aux conditions de sécurité nécessaire pour la réalisation des prélèvements naso-pharyngés.

Qu'est-ce que le test sérologique ?

Les tests sérologiques, complémentaires aux tests virologiques par RT-PCR, détectent la trace immunitaire de la rencontre du patient avec le virus.

Ces tests sont réalisés par prélèvement sanguin. Leur intérêt majeur est de pouvoir déterminer si les personnes testées ont été en contact avec le virus, même sans avoir eu de symptômes, en recherchant la présence d’anticorps (spécifiquement, d’IgM et/ou d’IgG) dans le sang ou le sérum.

Plusieurs types de tests sérologiques existent. A l’heure actuelle, seuls les tests sérologiques réalisés en laboratoire (tests automatisés dits « ELISA » et tests de diagnostic rapide par immunochromatographie) sont préconisés et font l’objet d’une prise en charge par l’Assurance Maladie.

 

Dans quels cas réaliser un test sérologique ?

Les tests sérologiques ne sont recommandés que dans certaines indications limitées au diagnostic de rattrapage ou en complément d’une RT-PCR négative :

  • Pour le diagnostic initial, en complément d’une RT-PCR négative ;
  • En diagnostic de rattrapage chez des patients n’ayant pas été en mesure de réaliser un test RT-PCR dans les 7 jours suivant l’apparition de symptômes évocateurs de la Covid-19 ;
  • Pour le diagnostic étiologique à distance chez des patients symptomatiques sans signe de gravité diagnostiqués cliniquement mais n'ayant pas fait l'objet d'une RT-PCR.

 

Les tests sérologiques ne viennent donc qu’en deuxième intention, le test de référence pour le diagnostic de la Covid-19 restant le test virologique par RT-PCR. Ils peuvent être réalisés à partir de :

  • J + 7 suivant l’apparition des premiers symptômes pour les patients symptomatiques graves hospitalisés
  • J + 14 suivant l’apparition des premiers symptômes pour les patients symptomatiques sans signe de gravité.

Voir les indications détaillées : 

 

Où se faire dépister par sérologie ?

Les tests sérologiques sont réalisés sur simple prise de sang, au sein du laboratoire de biologie médicale le plus proche ou à domicile par un infirmier diplômé d’Etat.

 

A-t-on besoin d’une prescription médicale pour se faire dépister et les tests sérologiques sont-ils remboursés ?

Les tests sérologiques sont soumis à prescription médicale, dans les situations pour lesquelles ils sont indiqués.

→ Si l'on n'a pas de médecin traitant, on peut appeler le 0 800 130 000 (service gratuit + appel gratuit) pour être orienté vers un médecin généraliste. Si la nécessité d’un test sérologique est confirmé, le patient se verra remettre une prescription médicale pour réaliser un test en laboratoire.

Le test, qui coûte 12,15€ pour un test ELISA et 9,45€ pour un test de diagnostic rapide, est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Quels documents doit-on présenter lors du test de dépistage ?

Le patient doit se présenter, sur rendez-vous, au laboratoire avec :

  • une prescription médicale, sauf si la personne est directement adressée au laboratoire par l’Assurance Maladie (cas contact identifié) ;
  • une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale ;
  • une pièce d’identité.

Lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage, le port du masque chirurgical est obligatoire.

 

Qui peut réaliser les prélèvements ?

Tout prélèvement est fait par ou sous la responsabilité d'un laboratoire d'analyse médicale (LBM) accrédité :

  • les professionnels de santé des laboratoires de biologie médicale, publics ou privés ;
  • les professionnels soignants d’établissements médico-sociaux formés à pratiquer les prélèvements sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale ;
  • les infirmiers diplômés d’Etat, qui peuvent également assurer les prélèvements à domicile ;
  • des équipes mobiles d’hygiène qui interviennent au bénéfice des établissements médico-sociaux, toujours sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale;
  • des équipes mobiles des hôpitaux ou structures de santé reconnues, mais également des équipes de professionnels soignants sapeurs-pompiers formés aux techniques de prélèvement.

Les préleveurs sont équipés d’équipements de protection individuelle adéquats pour se protéger d’une éventuelle contamination. Les lieux de prélèvement répondent à des protocoles d’hygiène stricts pour protéger les préleveurs et les patients.

 

Comment obtenir les résultats d’un test ?

Les résultats de votre test de dépistage virologique (par RT-PCR) ou sérologique vous seront transmis :

  • par le laboratoire (par téléphone, sur internet ...) ;
  • et/ou par SI-DEP (un système d’information national de suivi du dépistage Covid-19 mis en place à partir de mai 2020 pour les tests RT-PCR et qui sera étendu courant juin 2020 aux tests sérologiques), si le patient donne son accord.

En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté est invité à rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

Une conduite à tenir spécifique a été définie pour les professionnels de santé et personnels soignants en établissements médico-sociaux : 

 

Comment comprendre les résultats d’un test ?

  • Les tests virologiques par RT-PCR permettent de savoir si la personne testée est actuellement porteuse de la Covid-19.

En cas de résultat positif, je suis invité à m’isoler à mon domicile et à porter un masque en présence d’autres personnes. Mon médecin traitant pourra prescrire un arrêt de travail si nécessaire et m’informera de la conduite à tenir. Je surveille l’évolution de mes symptômes et reprends contact avec mon médecin traitant en cas de besoin. En cas de difficultés à respirer, j’appelle immédiatement le 15 en expliquant ma situation.

Une conduite à tenir spécifique a été définie pour les professionnels de santé et personnels soignants en établissements médico-sociaux qui seraient testés positivement à la Covid-19 : [lien vers CAT en ES et ESMS]

En cas de résultat négatif, je reste prudent. Certaines raisons peuvent donner un résultat négatif du test (conditions de transport, technique de prélèvement mal effectuée ou charge virale insuffisante au moment du test). Par ailleurs, un test négatif n’élimine pas une contamination possible de la personne par la suite. En cas de résultat de test RT-PCR négatif, il faut donc continuer à observer strictement les mesures barrières et de distanciation sociale.

Si je rentre dans les recommandations pour un test sérologique complémentaire, je reprends contact avec mon médecin traitant pour envisager la réalisation de ce test.

  • Les tests sérologiques permettent de savoir si la personne testée a été exposée à la Covid-19.

En cas de résultat positif, je prends contact avec médecin traitant qui m’indiquera, selon le moment de réalisation du test et mon état de santé, la conduite à tenir. Le test sérologique ne répond pas aux questions « Suis-je contagieux ? » et « Suis-je protégé contre la Covid ? » : je continue à observer strictement les mesures barrières et de distanciation sociale, je ne relâche pas ma vigilance pour ma santé et celle de mes proches. 

En cas de résultat négatif, il est confirmé que je n’ai pas été atteint par la Covid-19. Je reste vigilant et continue à appliquer strictement les mesures barrières et de distanciation sociale.