Pays de la Loire

En savoir plus sur la gale

Article
La gale est une maladie bénigne mais qui nécessite un traitement rigoureux et coordonné
Corps de texte

La gale est une infection cutanée contagieuse, due à un parasite invisible à l'œil nu : le  Sarcopte. La femelle sarcopte creuse des petits tunnels sous la peau où elle pond ses œufs.

La gale n’est pas une maladie grave,
mais un traitement est nécessaire pour obtenir la guérison.

La contamination est avant tout interhumaine: elle se transmet par contact cutané direct, prolongé, « peau à peau » d’un sujet parasité avec un autre sujet. Elle peut aussi,  plus rarement, se transmettre par contact avec du linge contaminé lors de la manipulation.

Les principaux facteurs de risques de transmission de la gale sont les contacts rapprochés, la cohabitation d’un grand nombre de personnes dans un espace restreint (vie de famille, collectivité), mais aussi les activités de soins (toilettes, soins infirmiers, massages…).

La contagiosité dépend du type de gale : la gale commune est peu contagieuse, on retrouve en moyenne 5 à 15 parasites dans la couche superficielle de la peau.
La gale profuse est très contagieuse, conséquence d’un diagnostic tardif, ou parfois d’un déficit immunitaire On peut retrouver des milliers de parasites chez le patient.

Le temps d'incubation qui est le temps qui s'écoule entre le contact avec le parasite et les signes de la maladie varie de 1 à 6 semaines, en moyenne 3 semaines. On peut donc transmettre la maladie sans le savoir.

La gale commune se manifeste par une envie intense de se gratter très pénible à supporter, tout particulièrement la nuit, entre les doigts (mais aussi parfois au niveau des poignets, des avants bras, des coudes, des aisselles, du nombril, des cuisses, des fesses, des organes génitaux masculins, des aréoles mammaires chez la femme).
Alors, devant la présence de ces signes, une consultation médicale est recommandée.

La gale profuse se caractérise par l’étendue des signes cutanés, sur tout le corps y compris le dos, le visage, le cuir chevelu.

La gale commune se manifeste par une envie intense de se gratter très pénible entre les doigts (mais aussi parfois au niveau des poignets, des avants bras, des coudes, des aisselles, du nombril, des cuisses, des fesses, des organes génitaux masculins, des aréoles mammaires chez la femme).
Les zones cutanées concernées par la gale

Le diagnostic de gale doit être confirmé par un médecin généraliste ou dermatologue qui prescrira le traitement adapté. Il existe deux types de traitements contre le parasite de la gale :

  • le traitement oral (en comprimé)
  • et/ou  le traitement local (crème/lotion).

Le médecin peut choisir de prescrire le traitement local ou le traitement oral,  parfois les deux.

Pour que le traitement de la gale soit efficace il faut traiter impérativement en même temps : la personne atteinte de gale, ses contacts proches, leur linge et leur environnement.

Les contacts proches sont les personnes ayant eu un contact cutané, prolongé avec le cas: qui vivent sous le même toit, les relations sexuelles, les professionnels ayant assuré des soins cutanés sans protection.

  1. Les vêtements portés depuis 3 jours en cas de gale commune ;
    Les vêtements portés depuis 8 jours en cas de gale profuse.
  2. La literie, les draps, couvertures, dessus de lit, taie, oreillers, et le linge de toilette doivent être traités pour la personne atteinte de la gale, et pour ses contacts proches.
  3. Les matériaux absorbants matelas, fauteuils, tapis en contact avec la personne atteinte de gale doivent être lavés et aspirés dans tous les cas.
    Si la gale est profuse ils doivent être en plus vaporisés avec un produit acaricide type APAR®.
  1. Lavage à 60°C pour le linge lavable à cette température.
  2. Produit acaricide : type "A-PAR* Pour le linge non lavable à 60°C et pour l’environnement (acheté en pharmacie), à utiliser loin de toute flamme et dans une pièce aérée.
    *Attention  les produits acaricides ne doivent pas être manipulés par ou en présence d’une personne asthmatique.
  3. Si l’utilisation d’un produit acaricide n’est pas envisageable le linge peut être mise en quarantaine dans un sac hermétique. Le temps de quarantaine dépend du type de gale. Pour une gale commune : 3 jours de quarantaine minimum / Pour une gale profuse : 8 jours de quarantaine.

Le lavage des mains est essentiel pour éviter la contamination.
Attention : les solutions hydroalcooliques ne sont pas efficaces pour éliminer le parasite.

  1. Le lavage des mains EAU  + SAVON, est essentiel pour éliminer le parasite sur la peau et ainsi limiter la contamination.
    Attention ! Les solutions hydroalcooliques ne sont pas efficaces contre le sarcopte.
  2. L'éviction, la personne contaminée par la gale ne doit pas fréquenter de collectivité (éviction scolaire, arrêt de travail) jusqu'à 3 jours après le début du traitement. Seule la personne qui a la gale doit être isolée.
  3. La protection, porter des gants et une blouse pour assurer les soins et  la manipulation du linge d'une personne contaminée.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles