Bénéficier d’un parcours de soins global après un traitement du cancer

Article

L’ARS des Pays de la Loire met en œuvre le parcours de soins global après le traitement d’un cancer. En effet, les soins oncologiques de support font partie intégrante du parcours de soins des patients atteints de cancer.

Le cancer représente la première cause de décès prématurés en France : première cause de décès chez l’homme et deuxième cause chez la femme. Ainsi, en Pays de la Loire, on comptabilise environ 21000 nouveaux cas de cancer par an et environ 8800 décès. Les soins oncologiques de support font partie intégrante du parcours de soins des patients pendant et après les traitements actifs. Ces soins de support de l’après cancer contribuent à la qualité de vie des patients, contribuent à la réduction des risques de séquelles et à la prévention des rechutes. Ainsi, l’ARS a lancé en 2021 un appel à projet régional pour la mise en place d’un parcours global après le traitement du cancer qui commence à se déployer en cohérence avec la stratégie décennale de lutte contre les cancers.

Ce parcours global après le traitement d’un cancer concerne les patients en ALD à la fin du traitement actif est individualisé en fonction du besoin de la personne. Il consiste en un forfait associant bilans et consultations dans un montant encadré de 180€. Ce forfait peut comprendre :

  • Un bilan fonctionnel et motivationnel d’activité physique qui donne lieu à l’élaboration d’un projet d’activité physique adaptée réalisé par un professionnel de l’activité physique. Par la suite les séances d’activité physique ne sont pas financées ;
  • Un bilan diététique et/ou des consultations diététiques ;
  • Un bilan et/ou des consultations psychologiques.

Il est donc possible de faire un bilan et 6 consultations ou 2 bilans et 4 consultations ou encore 3 bilans et 2 consultations dans ce forfait pris en charge par l’Assurance Maladie. Aujourd’hui, les établissements de santé se trouvent au centre de la prise en charge des cancers lors du traitement actif. L’objectif est de débuter l’accompagnement vers l’après-cancer au plus tôt conformément aux préconisations de l’Institut national du cancer (INCa), et au plus près des patients bénéficiaires. Il souhaite ainsi privilégier le parcours au plus proche du domicile, avec des acteurs de la ville, pour une prise en charge des patients par une structure de proximité.

Le contenu du parcours peut ne comprendre qu’une partie de ces actions. Il est individualisé pour chaque personne, en fonction des besoins identifiés par le médecin prescripteur qui peut être le médecin traitant, le chirurgien, l’oncologue, le cancérologue ayant pris en charge le ou la patiente.

Une fois le besoin défini, le médecin prescrit sur une ordonnance le parcours de soins global post cancer que le patient pourra présenter aux organismes retenus et labellisés par l’ARS Pays de la Loire pour bénéficier des soins financés par le forfait. Pour les activités physiques adaptées, seul le bilan est pris en charge. Les séances d’activités physiques ne sont pas prises en charge par le forfait.

  • Le médecin traitant du patient, le pédiatre ou le cancérologue (le terme de cancérologue est à prendre au sens large et il peut s’agir : d’un médecin spécialisé en oncologie médicale ou en oncologie-radiothérapie, un médecin spécialiste tel un pneumologue ou un hématologue, un chirurgien spécialisé dans la chirurgie des cancers) ;
  • La prescription peut se faire jusqu’à 12 mois après la fin du traitement actif.

  • Tous les patients sous traitements adjuvants (thérapies ciblées, thérapies orales et hormonothérapies ;
  • Les patients sous chimiothérapie par voie orale et immunothérapie ne sont pas éligibles ;
  • Une personne sous Herceptin® peut bénéficier du parcours en fonction du contexte :
    • Si ce médicament est administré en tant que traitement actif, la personne n’est pas eligible au parcours de soins global ;
    • Si ce médicament est administré en tant que traitement adjuvant dès la fin des traitements initiaux, la personne peut bénéficier du parcours de soins global.

Les structures retenues et labellisées par l’ARS Pays de la Loire, 13 structures couvrent l’ensemble de la région :

1

SERVICE D’ONCOLOGIE PEDIATRIQUE DU CHU DE NANTES

DIRECTION GENERALE

1, PLACE ALEXIS RICORDEAU

44 000 NANTES

Département 44

2

HÔPITAL PRIVE DU CONFLUENT

2_4, rue Éric TABARLY

44 277 NANTES CEDEX 2

Département 44

3

CLINIQQUE MUTUALISTE DE L’ESTUAIRE

CITE SANITAIRE

11, Boulevard CHARPAK

44 606 SAINT NAZAIRE CEDEX

Département 44

4

La LIGUE contre le CANCER de LOIRE ATLANTIQUE

Dont le siège est situé : 9, rue PELISSON - CS 41609-44 016 NANTES CEDEX 1

Département 44

5

Association Ma PARENTHESE

Dont le siège est situé : 13, rue PASTEUR - 44 115 BASSE GOULAINE

Département 44

6

CLINIQUE SAINT JOSEPH

51, Rue de la FOUCAUDIERE

49 800 TRELAZE

Département 49

7

CENTRE HOSPITALIER DE CHOLET

1, rue MARENGO

49 300 CHOLET

Département 49

8

CLINIQUE DE L’ANJOU

9, rue de l’HIRONDELLE

49 000 ANGERS

Département 49

9

COMITE de Maine-et-Loire

de la Ligue contre le Cancer.

20, rue Roger AMSLER

49 100 ANGERS

Département 49

10

POLYCLINIQUE DU MAINE

4, Avenue des Français LIBRES

CS 11 027

53 010 LAVAL

Département 53

11

Comité Départemental Olympique et

Sportif de MAYENNE

Maison Départementale des Sports

109 bis, Avenue Pierre de Coubertin

53 000 LAVAL

Département 53

12

COMITE Départemental contre le Cancer de

la SARTHE.

15_17, rue GOUGEARD

72 000 Le MANS

Département 72

13

CENTRE HOSPITALIER DEPARTEMENTAL DE LA ROCHE SUR YON

Les OUDAIRIES

85 925 La ROCHE-sur-YON CEDEX 9

Département 85

Le déploiement du parcours de soins global après traitement du cancer est suivi dans le cadre d’un comité qui rassemble tous les porteurs de projet afin d’identifier les difficultés et les actions qui favorisent l’accès à cette prise en charge.

Dans le même temps, l’INCa a transmis des supports qui recueillent des données anonymisées afin d’évaluer le bénéfice pour les patients pris en charge et apprécier le déploiement du parcours. L’évaluation comporte des informations permettant de réaliser un bilan quantitatif et un bilan qualitatif notamment en mesurant la satisfaction des patients pris en charge. Les patients auront donc un questionnaire à remplir à l’occasion des soins qu’ils reçoivent dans ce parcours, au début des soins, un an après puis 5 ans après.

Décret 2020-1665 du 22 décembre 2020 et l’arrêté du 24 décembre 2020 relatifs au parcours de soins global après le traitement d’un cancer.

Aller plus loin

Liens utiles