Covid-19 : tout savoir sur le dépistage en Pays de la Loire

Article

Consultez les dernières informations concernant l'organisation du dépistage dans notre région à partir du 15 octobre 2021 : combien coûte un test ? quels tests permettent la validité d’un passe-sanitaire ?... 

La stratégie de dépistage permet de surveiller la circulation du virus et de détecter les cas de manière précoce afin de déployer un contact-tracing autour des cas et de leurs contacts pour les isoler et ainsi limiter la diffusion. Quelle est l’organisation de dépistage ? Combien coûte un test ? Quels tests permettent la validité d’un passe-sanitaire ?... 

A partir du 15 octobre 2021, les tests de dépistage de la COVID-19 ne seront plus systématiquement pris en charge par l’Assurance Maladie comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire. Toutes les informations sur cette page.

Le « passe sanitaire » est un QR Code qui se présente sous format numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, et qui constitue une preuve sanitaire parmi les 4 suivantes :

  • Le certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet
    • 7jours après la dernière injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ou dans le cadre d’un schéma de vaccination monodose avec ces mêmes vaccins faisant suite à un antécédent de Covid-19 (à compter de 2 mois après l’infection) ;
    • 28 jours après l'injection pour le vaccin Janssen/Johnson & Johnson ;
    • Le rappel vaccinal contre la covid-19 ouvert à tous les personnes de 18ans et plus. Ce rappel peut être effectué dès le 5ème mois après la dernière injection ou infection. Si aucun rappel n’a été fait 7 mois après la dernière injection, la passe sanitaire n’est plus valide.
  • Le résultat d'un test négatif de moins de 24h

Sont admis les résultats des tests RT-PCR, antigéniques ainsi que les autotests supervisés par un professionnel de santé, sous réserve qu’ils soient certifiés avec un QR Code lisible par l’application TousAntiCovid Verif ou toute autre application de vérification répondant aux critères définis par arrêté du ministre de la Santé et du ministre chargé du Numérique.

  • Le certificat de test positif datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois

Seuls les résultats des tests RT-PCR et des tests antigéniques certifiés avec QR Code sont admis. Un test positif devient automatiquement un certificat de rétablissement dès lors qu’il date de plus de 11 jours après le prélèvement et sera valable jusqu’à 6 mois après la date de prélèvement

  • Un certificat de contre-indication médicale

Si vous ne pouvez pas vous faire vacciner pour raison médicale, vous pourrez bénéficier d’un certificat de contre-indication temporaire auprès d’un médecin afin de ne pas être pénalisé pour le pass sanitaire. La contre-indication à la vaccination devra être dûment confirmée, conformément au décret en vigueur.

 

Le dépistage peut se faire selon différentes modalités pour déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test :

  • par test RT-PCR : ce type de dépistage est proposé uniquement par un laboratoire de biologie médicale. Le résultat est en général disponible dans les 12 heures qui suivent. Les tests RT-PCR sont valables 24h à partir du prélèvement, pour l’obtention d’un passe-sanitaire.

Dans l’attente du test et de ses résultats, le patient doit limiter ses contacts extérieurs et appliquer rigoureusement les gestes barrières. S'il a des symptômes ou s'il est identifiée comme « contact à risque » d’une personne testée positive, il s’isole à mon domicile et évite les contacts avec les autres occupants du logement.

  • par test antigénique : tout professionnel de santé habilité peut procéder à des tests de dépistage rapide au sein des officines de pharmacie ou hors de son lieu habituel d’exercice (type Barnum), après avoir déposé une déclaration sur le site du Ministère de l’Intérieur pour recensement auprès de l’ARS Pays de la Loire et de la Préfecture. Ils peuvent être réalisés en pharmacies, centres de santé, auprès des médecins, infirmier·ère·s libéraux·ales, masseur·euse·s-kinésithérapeutes, sages-femmes et dentistes.

Les résultats sont connus en 15 à 30 minutes.

Les tests antigéniques sont moins sensibles que les tests RT-PCR. Avec un test antigénique négatif, il est possible que l'on soit porteur·euse du virus et qu'on le transmette à d’autres personnes. Il faut donc rester prudent·e et continuer à appliquer les gestes barrières. Le test antigénique s’inscrit en complémentarité du test RT-PCR, qui demeure le test de référence pour le dépistage de la COVID-19.

Les tests antigéniques sont valables 24h, pour l’obtention d’un passe-sanitaire

  • par autotest sans supervision restent accessible pour un suivi individuel.

Pour ces types de test ci-dessus, le prélèvement s'effectue par voie nasale, grâce à un long coton-tige appelé "écouvillon".

  • par test salivaire : il correspond à un examen de la salive, il ne fait pas mal. Ils sont déployés dans les écoles maternelles et élémentaires pour renforcer le dépistage à la COVID-19 et rompre au plus vite les chaîne de contamination. Leur prélèvement est plus acceptable par les jeunes enfantes que celui du test nasopharyngés (par le nez)
  • par test sérologique : il permet de recherche si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ces tests détectent la présence d’anticorps au moyen d’une prise de sang.

Qu’est-ce qu’un test PCR ?

Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du testgrâce à un prélèvement par nasopharyngé, oropharyngé ou salivaire, et de mettre en œuvre des mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

Il se fait à partir d’un prélèvement nasopharyngé, oropharyngé ou salivaire. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Qui peut se faire dépister ?

  • Personnes symptomatiques disposant d’une prescription médicale.
  • Personnes contacts présentant un justificatif (de l’Assurance Maladie, de l’Autorité Sanitaire ou notification TousAntiCOVID).
  • Personnes identifiées par l’Autorité Sanitaire dans le cadre d’un protocole spécifique de dépistage.
  • Personnels de santé.
  • Professionnels exerçant dans les écoles, collèges et lycées, qu’ils relèvent de la fonction publique d’Etat ou de la fonction publique territoriale (ATSEM et personnels techniques, ouvriers et de service).
  • Personnels d’un Opérateur d’Importance Vitale (OIV).

Ils doivent pouvoir bénéficier rapidement d’un test virologique (RT-PCR) afin de lutter contre la propagation du virus.

En cas de résultat positif, les contacts à risque sont contactés, invités à respecter une période d'isolement (7 jours) et testés pour casser la chaîne de transmission du virus.

Qui peut réaliser les prélèvements ?

Tout prélèvement est fait par ou sous la responsabilité d'un laboratoire d'analyse médicale (LBM) agréé et autorisé pour réaliser ces actes.

Par dérogation aux articles L. 6211-7 et L. 6211-13 du Code de la Santé Publique et à l’article 1er de l’arrêté du 13 août 2014 susvisé, le prélèvement nasopharyngé, oropharyngé ou salivaire nécessaire à l’examen de détection du SARS-CoV-2 peut être réalisé par les professionnels de santé suivants, à condition qu’il atteste avoir suivi une formation spécifique à la réalisation de cette phase conforme aux recommandations de la Société française de microbiologie et dispensée par un professionnel de santé déjà formé à ces techniques.

Liste des professionnels réalisant les dépistages
Professionnels de santé Etudiants
  • Médecins
  • Chirurgiens
  • Sages-femmes
  • Pharmaciens
  • Masseurs-kinésithérapeutes
  • Infirmiers Diplomés d'Etat/IDEL
  • Manipulateurs d'électroradiologie médicale
  • Techniciens de laboratoire
  • Préparateurs en pharmacie
  • Aides-soignants
  • Auxiliaires de puériculture
  • Ambulanciers
  • Sapeurs-pompiers (titulaire du bloc de compétences "Agir en qualité d'équipier prompt-secours")
  • Un sapeur-pompier de Paris (titulaire de la formation élémentaire en filière "sapeur-pompier de Paris" (SPP) ou filière "secours à victimes" (SAV) ou titulaire de leur formation élémentaire en filière "spécialiste" (SPE))
  • Marins pompiers (titulaire BE MOPOMPI ou BE MAPOV ou BE SELOG)
  • Secouriste d'une association agréée de sécurité civile (titulaire PSE1)

Etudiant ayant validé sa première année de :

  • Médecine
  • Chirurgien dentaire
  • Pharmacie
  • Soins infirmiers
  • Maïeutique
  • Masso-kinésithérapie

sous la responsabilité d'un médecin, d'un pharmacien ou d'un infirmier

 

Qu’est-ce qu’un test antigénique ?

Un test antigénique détecte la présence du virus ou de fragments du coronavirus. Il répond à la question : « le patient est-il ou non porteur du COVID-19 ? ». Comme les tests RT-PCR qui reste le test de diagnostic de référence et le plus fiable, le test antigénique permet le diagnostic précoce de la maladie dès la phase aiguë.

Le test antigénique s’apparente à un test de grossesse. Il a la taille et la forme d’une carte de crédit et s’accompagne d’un écouvillon pour le prélèvement. Comme le test RT-PCR, le prélèvement est fait dans les narines (nasopharyngé). Il est ensuite placé dans une encoche de la carte où un liquide réactif est versé. Le résultat est disponible en quelques minutes (15mins en moyenne).

Le test RT-PCR reste la technique de référence. Le test antigénique est moins sensible mais sa rapidité de rendu de résultat est un atout pour casser les chaines de transmission et isoler les cas positifs :

  • si le test antigénique est positif, vous êtes malade, isolez-vous au plus vite. Un test PCR de confirmation doit être réalisé dans les 24heures
  • si le test antigénique est négatif, : Soyez prudent. Vous pouvez néanmoins être porteur du virus dans des quantités non encore détectables. Vous pouvez donc transmettre le virus à d’autres personnes. Si vous avez de plus de 65 et/ou que vous présentez au moins un facteur de risque : Consultez votre médecin traitant et réalisez un test RT-PCR de contrôle. Dans tous les cas, continuez à respecter scrupuleusement les gestes et mesures barrières pour ne pas mettre en danger votre entourage et notamment les personnes les plus vulnérables

Qui peut se faire dépister ?

Les personnes prioritaires :

  • Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 depuis 4 jours ou moins
  • Les cas contacts asymptomatiques détectés isolément ou au sein d'un cluster

Les personnes non-prioritaires :

  • Les personnes asymptomatiques non cas contact et hors situation de clusters peuvent se faire dépister mais elles ne sont pas prioritaires.

Qui peut réaliser les prélèvements ?

Les professionnels autorisés à réaliser ces tests (formés au préalable à la pratique du prélèvement nasopharyngé et à l’utilisation des tests) et à rendre les résultats dans immédiatement après la réalisation du test sont :

  • Les médecins,
  • Les pharmaciens,
  • Les infirmiers diplômés d’État,
  • Les masseurs kinésithérapeutes,
  • Les sages-femmes,
  • Les chirurgiens-dentistes.

Qu’est-ce qu’un test sérologique ?

Les tests sérologiques recherchent la présence d’anticorps.

Il existe deux types de tests sérologiques :

  • Les tests sérologiques quantitatifs réalisés dans un laboratoire de biologie médicale, sur prélèvement sanguin (prise de sang) ;
  • Les tests rapides d’orientation diagnostique sérologique qualitatifs (TROD), réalisés par un professionnel de santé, sur prélèvement d’une goutte de sang au bout du doigt.

Avoir un test sérologique positif ne garantit donc pas une immunité durable et systématique.

En aucun cas un test sérologique positif ne doit ainsi conduire à relâcher l’application des gestes barrières et la distanciation sociale.

Qu’est-ce que l’autotest?

L’autotest est une forme de test antigénique, à réaliser soi-même, à l’aide d’un écouvillon introduits dans le nez.

Il sert à dépister les personnes qui n’ont pas de symptômes et qui ne sont pas des personnes contacts. Il n’a d’intérêt que s’il est fait régulièrement par exemple 1 à 2 fois par semaine.

Pour les personnes de plus de 15 ans, le prélèvement et la lecture peut être réalisés seul, après lecture des conditions d’utilisation et du guide d’utilisation » fournis lors de l’achat.

Pour les personnes âgées entre 3 et 15 ans, le test peut être réalisé par prélèvement nasal par des professionnels de santé, les parents ou du personnel encadrants tous formés à cet effet (éducation nationale, centres aérés, camp de vacances…).

La réalisation de cet autotest sous la supervision d’un pharmacien peut engendrer un passe sanitaire valide 24 heures, si l’autotest est négatif.

L’ensemble des sites effectuant (sur rendez-vous) des tests de dépistage de la COVID-19 sont répertoriés sur le site Santé.fr, accessible via le lien : www.sante.fr ou via la carte ci-dessous.

Il est également possible de filtrer les résultats par type de tests antigéniques, tests virologiques (RT-PCR) et tests salivaires.

Depuis le 15 octobre 2021, les tests restent pris en charge par l’Assurance Maladie sur justificatif dans les conditions suivantes :

Dans tous les cas pour les personnes :

  • justifiant d’un schéma vaccinal complet, d’un certificat de rétablissement de moins de 6 mois ou d’une contre-indication à la vaccination. Ces pièces et certificats peuvent être présentés sous format numérique ou papier ;
  • mineures, sur présentation d’une pièce d’identité.

En dehors des personnes répondant à ces conditions, uniquement dans les cas suivants :

Les personnes identifiées comme cas contact à risque :

  • dans le cadre du contact tracing réalisé par l’Assurance Maladie. Elles devront présenter un justificatif de contact à risque (mail ou sms) envoyé par l’Assurance Maladie qui sera valable pour 2 tests :
    • le premier sous 48 heures ;
    • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
  • dans l'application TousAntiCovid. Elles devront présenter la notification originale TousAntiCovid ;
  • par l'agence régionale de santé (ARS). Elles devront présenter le justificatif nominatif de l'ARS sous format papier, qui sera valable pour 2 tests :
    • le premier sous 48 heures,           
    • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
  • étant élève du secondaire, de classe préparatoires ou BTS de plus de 18 ans, sur présentation d'un courrier type de l'Éducation nationale.

Les personnes participant à un dépistage organisé par l’ARS ;

Les personnes présentant une prescription médicale : pour une personne symptomatique, cette prescription n'est valable que 48 heures ;

Pour une personne devant se faire tester avant de recevoir des soins en établissement de santé :

  • sur présentation d'une prescription du médecin traitant ou du spécialiste (prescription valable 72 heures avant la date des soins programmés) ;
  • sur convocation nominative émise par l'établissement de santé (test à réaliser 72 heures avant la date des soins programmés mentionnée sur la convocation) 

Les personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif (ex : campagnes organisées par les agences régionales de santé (ARS) ou au sein des établissements de l’Éducation nationale) ;

Les personnes de retour d'un pays en liste rouge et devant réaliser un test de sortie de quarantaine, sur présentation de l'arrêté de quarantaine ;

Les personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un autotest réalisé sous supervision positif de moins de 48 heures sur présentation du résultat de l’autotest ;

Les personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un test antigénique positif de moins de 48 heures, sur présentation du résultat de test antigénique. 

A partir du 15 octobre 2021, la réalisation d’un test sera, de principe, à la charge du patient (sauf exception, voir encart "Dans quel cas mon test est-il pris en charge" ?).

Les prix à régler seront identiques à ceux actuellement pris en charge par l’Assurance Maladie. Ils varient en fonction du type de test (PCR ou test antigénique), du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués (à domicile, cabinet ou officine).

Ainsi :

  • Les tests RT-PCR, réalisés par des laboratoires de biologie médicale, le tarif de référence est de 43,89 €.
  • Pour les tests antigéniques (TAG), le tableau ci-dessous présente les différents cas de figure :
Coût du test dépistage COVID-19
  Tarif en cabinet ou en officine Tarif à domicile
Pharmacien
  • Semaine : 25,01 €
  • Dimanche : 30,01 €
 
Laboratoire de biologie médicale 22,02 €  
Infirmier 25,54 € 29,01 €
Médecin 45,11 € (inclut le coût de la consultation)  
Sage-femme 45,11 € (inclut le coût de la consultation)  
Chirurgien-dentiste 25,10 €  
Masseur-kiné 24,93 € 29,45 €

Dans tous les cas, le patient doit se présenter au professionnel de santé avec :

  • Une prescription médicale ou un sms de la CPAM ou un courrier de l'Education nationale justifiant de leur caractère prioritaire ou leur attestation employeur ou carte professionnelle justifiant leur appartenance à une des catégories prioritaires.
  • Une carte Vitale ou une attestation de Sécurité sociale.
  • Une pièce d’identité

Pour bénéficier, d’un remboursement, le patient doit présenter les documents figurant dans le tableau ci-joint en fonction de son profil.

Consultez le tableau de prise en charge d'Ameli. 

L’ensemble des professionnels de santé et des laboratoires appliquent les règles de priorisation relative à l’accès au dépistage et accueillent donc en priorité les patients prioritaires qui sont :

  • Priorité 1 Ces personnes doivent disposer d’un examen dans les 24 heures et obtenir les résultats dans les 24 heures suivantes.
    • Test RT-PCR ou test antigénique pour les personnes ayant une prescription médicale 
    • Test RT-PCR ou test antigénique pour les personnes ayant des symptômes évocateurs ;
    • Test RT-PCR ou test antigénique pour les personnes asymptomatiques lorsqu'elles sont personnes contacts à risque élevé ou modéré détectées isolément, notamment celles ayant été dans le cadre des démarches de contact-tracing ;
    • Confirmation par test RT-PCR pour les personnes ayant un test antigénique ou un autotest positif ;
    • Test RT-PCR ou antigénique pour toute personne soumise au passe sanitaire dans le cadre professionnel (professionnel de santé, aide à domicile etc.) et n’ayant pas de schéma vaccinal complet ;
  • Priorité 2 :
    • Test RT-PCR ou antigénique pour les personnes arrivant d’un pays listé rouge et présentant un arrêté préfectoral nominatif d’isolement, qui sont obligatoirement testés à leur arrivée et au 10eme jour de leur isolement.
    • Autre test réalisé dans le cadre d’un déplacement à l’étranger ou interrégional.

Afin de renforcer les mesures de sécurité sanitaire, une stratégie de dépistage est déployée dans le milieu scolaire. Ce dispositif permet de maintenir les classes ouvertes en testant les élèves des écoles maternelles et élémentaires.

Ecoles maternelles et élémentaires :

A partir du 29 novembre 2021, dès l’apparition d’un cas positif au Covid-19, tous les élèves de la classe devront se faire dépister. Seuls les élèves présentant un résultat négatif pourront revenir en classe.

Les tests seront :

  • sous la responsabilité du représentant légal,
  • gratuits,
  • réalisés en pharmacie ou en laboratoires.

Il est aussi possible de prendre rendez-vous soit par les plateformes de rendez-vous, soit via l’intervention d’un(e ) infirmier(ère) à domicile.

Collèges :

D’ici la fin du mois de novembre, tous les élèves de 6ème ainsi que ceux des autres niveaux du collège qui en ont fait la demande recevront des autotests. Cette mesure vise à renforcer la vigilance pour ces élèves qui ne sont pas aujourd’hui éligible à la vaccination. Les élèves sont invités à se tester deux fois par semaine sous la responsabilité des parents et à minima jusqu’au retour des vacances de Noël (2 janvier 2022).

Lycée :

Pour les élèves de lycée vous pouvez consulter le protocole de réalisation d’autotest encadré en milieu scolaire.

Dans mon quotidien, quelles sont les situations les plus à risque ? Ces situations sans port de masque et sans distanciation physique m'exposent à un risque de contamination : un évènement festif, familial ou amical, un vestiaires, du co-voiturage, une pause café, la pause déjeuner. Une contamination à la COVID-19 est aussi probable dans d'autres situations. En toutes circonstances, je reste prudente.

  • Quand me seront communiqués les résultats du test ?
  • Que faire si mon test est négatif ?
  • Que faire si mon test est positif ?

Retrouvez la marche à suivre après un test sur la page "Je me suis fait tester, et ensuite ?" 

Test virologique : 

  • Objectif : déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test,
  • Mode d'administration : prélèvement par voie nasale (grâce à un long coton-tige, appelé "écouvillon".

Il permet de mettre en œuvre des mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission. Et il constitue le socle du diagnostic tout au long de l'épidémie.

Test sérologique :

  • Objectif : déterminer si une personne a été en contact avec le virus en recherchant la présence d'anticorps,
  • Mode d'administration : prélèvement sanguin.

Pour en savoir plus sur les tests sérologiques, consultez la page "Questions - Réponses sur la sérologie".