Un centre de soins non programmés expérimenté à Fontenay-le-Comte pour améliorer la réponse aux besoins de santé des habitants

Communiqué de presse

La CPTS Sud-Vendée et le CH de Fontenay-le-Comte initient en ce début d’année, avec le soutien financier de l’ARS Pays de la Loire, un centre de soins non programmés. Ouvert depuis le 28 février 2022, il permet d’améliorer la réponse aux besoins de soins médicaux non programmés aigus relevant de la médecine générale pour les patients ne trouvant pas de réponse au sein des cabinets du territoire.

L’activité des services d’urgences ne cesse d’augmenter en France. Les raisons sont en partie connues : ces services sont devenus pour de nombreux patients un point de passage de tout parcours de soins, même non urgent, lorsque l’accès aux soins de ville est devenu trop complexe. Le flux de patients mal orientés entraîne un engorgement croissant des services d’urgences et génère des tensions.

Face à ce constat, le 29  octobre dernier, une délégation vendéenne composée de Bruno Retailleau, Sénateur, Alain Lebœuf, Président du Département, Antoine Chéreau, président du CHD Vendée et Nicolas Chénéchaud, Conseiller départemental délégué à la démographie médicale, rencontrait le Ministère des Solidarités et de la Santé pour demander la prise en compte des besoins des Vendéens en matière de santé, et présenter, notamment, un projet pilote de centre de soins non programmés. Le Ministère a pris l’engagement de soutenir ce projet en finançant l’expérimentation des 7 centres de soins non programmés, garantissant ainsi le maillage complet de notre département.

Sur le territoire de Fontenay-le-Comte, la CPTS Sud-Vendée regroupe une quarantaine de médecins généralistes, libéraux et salariés au sein de 58 communes comptant 66 847 habitants. De nombreux départs à la retraite ont eu lieu ces dernières années et d’autres sont annoncés dans les prochains mois, entraînant pour certains patients des difficultés pour trouver une réponse à leurs besoins de soins médicaux.

Hors période de permanence des soins ambulatoires (soirs, week-ends et jours fériés), les Centres de Soins Non Programmés (CSNP) sont des solutions possibles à certains soins non urgents. Ces actes ne relevant pas des services urgents, ils sont un levier pour redonner à ces services le temps nécessaire à leurs missions principales que sont les urgences vitales.

Offre de soins intermédiaire entre le cabinet de ville et la structure d’urgence plus spécialisée, les centres de soins non-programmés permettent de conjuguer fluidité, proximité, rapidité et qualité des soins. En cela ils replacent le patient au cœur du soin et contribuent à la modernisation des services de santé.

Forts de ces constats, la CPTS Sud-Vendée et le CH de Fontenay-le-Comte se sont rapprochés afin de créer un centre de soins non-programmés accessible les lundis et vendredis de 9h à 18h, implanté au sein des locaux du Pôle Santé Sud Vendée regroupant le CH de Fontenay-le-Comte et la Clinique Sud Vendée.

Lieu :

Admission patient : accueil du CH de Fontenay-le-Comte, 11 rue du Dr René Laforge, 85200 Fontenay-le-Comte

Consultation : Cabinet situé au sein de la Clinique Sud Vendée avec accès direct depuis l’accueil du CH.

Date d’ouverture du centre :  le lundi 28 février 2022.

Horaires d’ouverture : les lundis et vendredis de 9h à 18h

Modalité d’accès : uniquement via le numéro de téléphone suivant : 116 117

Ce nouveau service est un complément, une force de proposition différente du circuit court des urgences de Fontenay-le-Comte, dispositif de prise en charge des urgences non couchées de l'hôpital. L'innovation est donc de pouvoir permettre de différencier de nouveau une filière de soins relevant de la médecine libérale et une filière urgence relevant de l'hôpital.

Soutenue par l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Vendée, le Conseil départemental de Vendée et le Ministère des Solidarités et de la Santé, la création du centre de soins non-programmés va également permettre de :

  • réorganiser et fluidifier les parcours de soins non programmés ;
  • rationaliser et réguler les actes médicaux ;
  • éduquer la population au bon usage du système de santé ;
  • diminuer les présentations spontanées aux urgences;
  • renforcer l’attractivité du territoire pour les jeunes médecins.

Pour la mise en œuvre du centre de consultation de soins non programmés, la CPTS Sud-Vendée met à disposition :

  • Des locaux, en partenariat avec la Clinique Sud Vendée : cabinet médical et salle d’attente

Et le Centre Hospitalier de Fontenay-le-Comte met à disposition :

  • Le matériel médical nécessaire à l’activité
  • Le personnel administratif (agent d’accueil et de facturation).

La CPTS Sud-Vendée assure le recensement et l’engagement des médecins souhaitant participer à l’activité du centre de soins non-programmés, organise les tableaux de présence des praticiens et veille à leur bonne exécution. Ces médecins seront salariés par le CH de Fontenay-le-Comte pour l’activité exercée au centre de consultations de soins non programmés.

Le centre de consultation de soins non programmés est ouvert depuis le lundi 28 février 2022, les lundis et vendredis de 9h à 18h.

Toutes les demandes de consultations sont régulées par le centre d’appels 116-117 (Association Départementale pour l'Organisation de la Permanence des soins - ADOPS), elles font l’objet d’une programmation sur un agenda centralisé pour tous les centres vendéens et répartis selon les territoires.

L’activité projetée est de 14 consultations par vacation soit 28 consultations par jour.

Le Président du Conseil départemental réunit régulièrement un comité de pilotage, regroupant l’ensemble des Présidents de CPTS, du CHD Vendée et le Directeur territorial de l’ARS, afin de suivre l’avancée de la feuille de route selon le calendrier établi.