Sensibiliser des Ligériens à la distanciation physique, l’un des boucliers contre le COVID-19

Communiqué de presse
Visuel
Les gestes barrières sont essentiels pour éviter le risque de contamination au Covid-19. Parmi ces gestes barrières, le respect de la distanciation physique est important. C'est l'objet d'une campagne de prévention menée par l'ARS au mois de juin.
Corps de texte

Se laver les mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique, porter un masque, saluer sans se serrer la main. Les gestes barrières sont au cœur du dispositif de prévention pour éviter le risque de contamination au Covid-19. Les communications sur ces gestes sont nombreuses.

Parmi ces gestes barrières, la distanciation physique (le respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes) mérite une sensibilisation particulière de la population. Parce qu’elle peut sembler abstraite, parce qu’elle change le rapport à autrui, elle est pour certaines personnes plus difficile à mettre en œuvre que d’autres gestes, comme le lavage des mains par exemple. Pourtant, associée, aux autres geste barrières, elle constitue un bouclier efficace contre le Covid-19.

C’est pour cette raison, et parce que le virus circule toujours sur notre territoire, que l’ARS Pays de la Loire a souhaité renforcer la communication sur la distanciation physique, notamment auprès des jeunes dont les habitudes sociales rendent compliqué le respect de cette mesure barrière.

Cette communication s’articule autour du bouclier, symbole de la protection, et du mètre (mètre d’école, mètre ruban et mètre d’artisan), qui évoque la notion de distanciation physique. Au-delà du symbole de protection, le bouclier reste un objet inter-générationnel qui évoque aussi bien la riche histoire médiévale de notre région (Château des Ducs de Bretagne, château d’Angers, Plantagenets en Sarthe, Le Puy du Fou en Vendée, Château de Laval…), que les personnages de mangas et de super-héros.

Les Ligériens découvriront donc ces messages de sensibilisation tout au long du mois de juin dans les espaces urbains (panneaux numériques, gares…) et les commerces de proximité (magasins et pharmacies) de toute la région. Pour toucher les plus jeunes, qui sont des cibles prioritaires de ces messages, la communication se déploie aussi sur les réseaux sociaux (Youtube, Twitter, Facebook, Snapchat et Instagram).

Cette campagne de prévention s’inscrit dans une stratégie de communication plus globale pour laquelle l’ARS s’est notamment associée au monde sportif, ou encore aux influenceurs sur les réseaux sociaux pour sensibiliser le plus largement possible les Ligériens.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Service communication :
06 78 26 56 94
[email protected]