Ouverture le 7 septembre d’un centre de vaccination contre le Monkey Pox à Nantes

Communiqué de presse

A compter du 7 septembre, un centre dédié à la vaccination préventive contre le Monkey Pox-Variole du Singe sera ouvert à Nantes, au gymnase Léo Lagrange, 5 rue Gaston Michel, derrière la piscine Léo Lagrange.

Ce centre sera accessible les mercredis, samedis et dimanches de 13h30 à 19h30 et accueillera, sur rendez-vous (inscription via Doctolib : https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/nantes/centre-de-vaccination-variole-du-singe-monkey-pox-nantes-metropole ), les patients à risque de développer la maladie.

Porté par l’Agence régionale de santé et la Préfecture de la Loire-Atlantique, avec l’accompagnement de Nantes Métropole et le soutien du CHU de Nantes, le centre de vaccination s’appuiera sur 6 professionnels de santé (4 infirmier-e-s et 2 médecins) ainsi que 6 agents de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole et des représentants d’associations de prévention. Il est prévu de vacciner jusqu’à 360 personnes par semaine.

L’ouverture de ce centre a pour objectif de compléter l’offre de vaccination déjà existante, dans 6 centres de vaccination préventive implantés dans la région (informations sur le site internet ARS), qui ont permis d’administrer plus de 2 000 doses de vaccins depuis le mois de juillet et qui maintiennent leur activité.

L’ensemble des centres de vaccination dispensent également auprès des patients qu’ils accueillent des informations sur la maladie, des messages de prévention, notamment autour des infections sexuellement transmissibles et proposent à ceux qui le souhaitent des dépistages complémentaires.

L’épidémie de Monkey Pox, qui sévit en France depuis le mois de mai, a touché jusqu’à présent 3646 personnes en France, en très grande majorité des hommes adultes, puisque seulement 59 femmes et 9 enfants ont été identifiés. En région des Pays de la Loire, 79 cas ont été confirmés, dont 3 femmes.

Les personnes qui ont été en contact avec les personnes infectées bénéficient d’une possibilité de vaccination dite post-exposition, assurée dans chaque département et à ce jour, 94 personnes ont bénéficié de cette vaccination.

La Haute Autorité de Santé recommande dans son avis du 7 juillet, de proposer une vaccination dite préventive aux personnes particulièrement exposées au risque de contracter la maladie, notamment les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes multipartenaires, les personnes transgenres multipartenaires, les personnes en situation de prostitution.

Il est important de rappeler que quelle que soit l’efficacité du vaccin, la protection apportée ne sera jamais de 100% et qu’une prévention globale est nécessaire. Celle-ci passe par une meilleure connaissance de la maladie, le réflexe de contacter son médecin traitant et d’adopter les bons gestes en cas d’apparition de symptômes et, de façon générale, de se préoccuper de sa santé sexuelle en réalisant régulièrement un dépistage des IST et en privilégiant le « safer sex » (ou « sexe à moindre risque », mode de relations sexuelles qui minimise les risques de contracter une infection sexuellement transmissible).

Visite presse mercredi 7 septembre

Une visite presse du centre de vaccination est prévue le mercredi 7 septembre à 15h. Si vous souhaitez participer à cette visite, veuillez contacter le service communication de l’ARS : 06 78 26 56 94 ou ars-pdl-communication@ars.sante.fr