Pays de la Loire

Mars bleu : le mois du dépistage du cancer colorectal

Actualité
Date de publication
Visuel
mars bleu cancer colorectal
Mars bleu est le mois de la mobilisation contre le cancer colorectal, piloté par le Ministère de la santé et l’Institut nationale du cancer (Inca). L'opération vise à sensibiliser la population et les professionnels de santé à l’importance du dépistage. Le cancer colorectal est le 2ème cancer meurtrier de France. Détecté tôt, grâce au dépistage, il guérit dans 9 cas sur 10.
Corps de texte

Les principaux objectifs de Mars Bleu

Mars Bleu est une campagne d'information, menée par l'Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère en charge de la santé et les régimes d'assurance maladie (CNAMTS, MSA et RSI). Elle a pour principaux objectifs de :

  • rappeler l'enjeu et faire la pédagogie de ce dépistage à la fois simple d'usage et vital ;
  • poursuivre la mobilisation des acteurs (population cible et médecins généralistes) pour favoriser la participation, en continuant à capitaliser sur le nouveau test ;
  • poursuivre la communication sur les niveaux de risque, notamment vers les médecins.

Dépistage : un test simple, rapide et efficace à faire chez soi

Le test immunologique, désormais disponible, vise à déceler la présence de sang humain dans les selles.

Il est recommandé de faire le test si vous avez entre 50 et 74 ans et que :

  • vous avez des antécédents personnels ou familiaux de polype, de cancer ou de maladie du côlon ;
  • vous avez des douleurs abdominales ou des troubles digestifs inhabituels et persistants, ou en cas de présence de sang dans les selles.

(chiffres 2017-2018) Taux de participation au dépistage organisé du cancer colorectal en Pays de la Loire

La région Pays de la Loire est première région de France (39,1%) et le Maine et Loire est le deuxième département français avec un taux à 45,3%.

Le meilleure taux est à 46,5% pour l’Ille et Vilaine. Les recommandations européennes sont de dépasser les 45% et ceux du 3ème Plan Cancer 2014-2019 était d’atteindre 65%.

La tranche d’âge qui participe le moins est entre 55 et 59 ans.

Les hommes participent moins que les femmes 37,6% pour les hommes et 40,5% pour les femmes en Pays de la Loire.