L'application TousAntiCovid : pour se protéger et protéger les autres !

Actualité
Date de publication
Visuel
Pour l'identification des personnes contacts, l'application, TousAntiCovid, devient une mesure barrière supplémentaire qui complète l'action des médecins, de l'assurance maladie et de l'ARS. C'est un outil complet d'alerte et d'information permettant à ses utilisateurs de bénéficier d'indications utiles sur l'évolution de l'épidémie et sur les démarches à suivre.
Corps de texte

Mesure barrière contre la Covid-19, l'application de "contact tracing" TousAntiCovid vise à prévenir tous ceux qui ont été exposés à un risque de contamination et à rompre les chaînes de contamination.

Pour l'identification des personnes contacts, l'application conçue par des experts français, TousAntiCovid, devient une mesure barrière supplémentaire qui complète l'action des médecins, de l'assurance maladie et de l'ARS afin notamment de prévenir le développement de l'épidémie  dans les lieux où la concentration de personnes rend  difficile  le respect  de la distanciation sociale.

TousAntiCovid est plus qu'une application d'aide au "contact tracing", c'est un outil complet d'alerte et d'information permettant à ses utilisateurs de bénéficier d'indications utiles sur l'évolution de l'épidémie et sur les démarches à suivre. Pour se protéger et protéger  les autres !

 

Fonctionnalités :

Cette application est conçue comme hautement sécurisée. L'anonymat des utilisateurs est assuré pour chacun d'entre eux par des crypto-identifiants éphémères. L'application n'utilise pas la géolocalisation et aucune donnée personnelle n'est collectée.

TousAntiCovid propose notamment :

  • Une déclinaison régionale et départementale des données : l'utilisateur pourra accéder à des  informations  en  temps réel sur la circulation du virus dans sa région, son département ou sa ville. La localisation devra être fournie manuellement car l'application n'a pas recours à la géolocalisation pour limiter son caractère intrusif,
  • Une météo de la Covid-19 avec les indicateurs épidémiologiques à jour pour le territoire français. Il est ainsi possible d'accéder aux chiffres clés  quotidiens  de l'évolution de la Covid-19 en France,
  • Le bilan à l'instant T de l'application: pour que l'application remplisse son rôle de lancement d'alertes, un téléchargement massif de la part des Français est recommandé. Sur l'application seront  disponibles  le nombre d'utilisateurs enregistrés, le nombre de QR codes pour les tests positifs et le nombre d'alertes envoyées,
  • Une carte interactive des lieux de test de dépistage disponibles,
  • Un accès prioritaire, à l'instar des personnes contacts appelées par la CNAM, pour se faire dépister.

 

Le respect de la vie privée :

L'application  repose  strictement  sur  le  volontariat  ;  elle n'est  pas obligatoire. Mais pour être efficace, elle nécessite la mobilisation massive des citoyens  français : chacun peut, à son échelle, contribuer à ralentir la propagation du virus.

Avec TousAntiCovid, l'anonymat  est garanti. L'application ne stocke que son historique de proximité et aucune autre donnée.

Il  n'est  pas  possible  de  connaître  l'identité de  l'utilisateur de  l'application, ni  où, quand et qui il a croisé exactement. L'application génère seulement des pseudonymes (crypto­ identifiants éphémères) qui ne sont pas associés à une personne. Seuls ces pseudonymes éphémères sont stockés sur un smartphone et, le cas échéant, partagés vers un serveur central protégé. Aucune personne, aucune organisation n'a  accès  à  une  liste  de  personnes qui se déclarent positives ou à une liste des interactions sociales entre les utilisateurs.

De   plus, tous les crypte-identifiants n'ayant plus de pertinence d'un point de vue épidémiologique sont supprimés au bout de 15 jours.

 

Aussi, les codes sources et la documentation sont disponibles pour tous car l'ensemble du projet TousAntiCovid s'inscrit dans une démarche de transparence.

 

Les questions les plus fréquentes

Dans un contexte de nouvelle accélération de l’épidémie, le gouvernement a réaffirmé la stratégie nationale de lutte contre le virus « Tester, Alerter, Protéger ».
Les outils numériques sont au service cette stratégie.

TousAntiCovid est une version enrichie et interactive de la première application StopCovid qui permettait d’être alerté et d’alerter en cas de proximité avec une personne testée positive. Cette alerte permet à l’utilisateur de se faire dépister prioritairement, au même titre qu’une personne contact identifiée par les médecins ou l’assurance maladie.

L’application TousAntiCovid apporte aussi les évolutions suivantes :

  • un environnement visuel et une ergonomie optimisés avec un accès instantané à toutes les fonctionnalités de l’application ;
  • un centre d’informations, qui vous propose des informations sur la situation épidémiologique en France ainsi que des actualités en lien avec la lutte contre l’épidémie (exemple : mesures mises en place par les autorités nationales et locales) ;
  • une plus grande transparence avec la publication automatique et régulière des chiffres l’utilisation de l’application ;
  • l’accès à DépistageCovid, la carte des centres de dépistages actualisée et avec des informations sur les temps d’attentes remontées par les utilisateurs ;
  • l’accès à MesConseilsCovid pour avoir des conseils personnalisés ;
  • l’accès facilité à l’attestation dérogatoire de déplacement.

L’application continuera d’être enrichie régulièrement de nouvelles informations et de nouveaux services.

Lorsque deux téléphones se croisent pendant au moins 15 minutes à moins d’un mètre, chacun enregistre l’autre dans l’historique de son application de manière cryptée. Cela permet rétrospectivement que, lorsqu’une personne se déclare positive dans l’application, l’ensemble des utilisateurs de TousAntiCovid qu’elle a croisé soit prévenus. Les téléphones doivent être à proximité pendant au moins 15 minutes à une distance inférieure à un mètre. Ces critères sont définis par le ministère des Solidarités et de la Santé et pourront évoluer dans le temps en fonction de la connaissance de l’épidémie.

Quand une personne est testée positive, elle reçoit un code à usage unique avec son résultat de test. Si elle le souhaite, elle peut alors utiliser ce code pour signaler dans l’application qu’elle a été testée positive.

Les personnes alertées par l’application sont invitées à s’isoler et à effectuer un test de dépistage. Elles seront prises en charge de façon prioritaire comme toutes les personnes contact. Pour toute question en cas de doute sur la marche à suivre il est possible d’appeler le 0 800 130 000.

La technologie utilisée est celle du Bluetooth uniquement. Le Gouvernement a décidé de ne pas recourir à des technologies utilisant la géolocalisation des personnes.

Vous pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Je télécharge l’application en cherchant « TousAntiCovid » sur Play Store si j’ai un téléphone Android ou dans App Store si j’utilise un Iphone.

Je peux aussi scanner le QR code avec mon téléphone. L’application est gratuite et ne vous demande pas de renseigner des informations personnelles. Si vous scannez un QR code, vérifiez bien que le lien vous renvoie sur l’application gouvernementale TousAntiCovid.

J’active le Bluetooth. J’autorise l’application à utiliser le Bluetooth. Par défaut les applications s’actualisent en arrière-plan sur votre smartphone. Si vous avez un Iphone et que vous n’avez pas autorisé les applications à s’actualiser vous devez le faire dans Réglages > Général > Actualiser en arrière-plan.

Si vous avez déjà téléchargé l’application StopCovid, ne la désinstallez pas : une mise à jour vous sera proposée automatiquement.

En cas de question sur les gestes barrières et plus généralement sur le nouveau coronavirus vous pouvez contacter le 0 800 130 000. Il s’agit d’un numéro vert qui répond aux questions sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2, Covid-19). Il est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’appel est gratuit depuis un poste fixe en France.

L’identification des personnes contacts est d’abord réalisée par les médecins et l’Assurance maladie. Les personnes qui ne sont pas à l’aise avec les outils numériques ou qui décident de ne pas télécharger TousAntiCovid sont donc pleinement prises en charge si elles sont testées positives, et l’identification de leurs contacts à risque est faite par leur médecin ou l’assurance maladie

Cependant, l’application a été pensée pour :

  • Être accessible aux personnes en situation de handicap et être simple d’usage.
  • S’adapter aux situations particulières, notamment s’agissant du personnel hospitalier, du personnel au contact du public, etc.
  • Maintenir un contact humain disponible par téléphone, pour répondre aux inquiétudes et aux diverses questions.

Le taux d’équipement en smartphone a, par ailleurs, beaucoup progressé en France ces dernières années : il était de 77% en 2019. Il reste toutefois un nombre considérable de Français qui ne sont pas équipés, notamment parmi les personnes âgées. L’équipe de recherche Inria étudie diverses possibilités afin de rendre TousAntiCovid accessible au plus grand nombre grâce à des solutions alternatives au smartphone. Nous travaillons avec les collectivités territoriales et les associations pour que des personnes peu à l’aise avec le numérique et volontaires pour télécharger l’application puissent être accompagnées.

La fonctionnalité permettant d’être alerté en cas de contact ou de pouvoir alerter les personnes croisées en cas de test positif nécessite d’activer le Bluetooth et de ne pas fermer l’application.

Il est utile de vérifier que votre application est bien activée lorsque vous êtes dans une situation à risque, quand le port du masque ou le respect des distanciations n’est pas garanti, dans les lieux très fréquentés ou confinés. Il est très fortement recommandé par exemple d’activer l’application dans les situations suivantes :

  • Dans les transports en commun ;
  • Dans les restaurants, bars, cantines et restaurants universitaires ;
  • Dans les commerces ;
  • Dans les salles et clubs de sport ;
  • Lorsque je suis avec des personnes extérieures à mon foyer (amis, collègues), que ce soit dans l’espace public ou dans l’espace privé.

L’objectif est de pouvoir remonter rapidement les chaines de contamination si l’une des personnes est ensuite testée positive.

L’application utilise la capacité à identifier les téléphones à proximité à partir des technologies Bluetooth et non les déplacements des personnes. Elle n’utilise à aucun moment la localisation des personnes, notamment par les données GPS des téléphones portables, à la différence du choix fait par d’autres pays.

L’application intervient en complément et au service de la méthode traditionnelle de suivi des contacts et est couplée à de l’épidémiologie de terrain, pour garantir le suivi des personnes contacts et permettre d’intervenir au plus tôt pour isoler les personnes symptomatiques.

L’activité de suivi des contacts est centrale dans le contrôle des épidémies avec une transmission interhumaine. Cela a été démontré dans les épidémies d’Ebola en Afrique de l’Ouest, où de très gros efforts humains ont été mobilisés à chaque épidémie pour suivre les sujets contacts durant les 21 jours de période d’incubation, jusqu’à venir à bout de l’épidémie.

Afin de lutter contre l’épidémie de COVID-19, l’identification des sujets contacts est assurée à trois niveaux :

  1. Le médecin ayant établi le diagnostic identifie les « cas contact » au sein du foyer familial et évalue, à cette occasion, la capacité du patient à réaliser son isolement à domicile ;
  2. Les plateformes de gestion opérées par l’Assurance maladie, ouvertes 7 jours sur 7, identifient les « cas contact » hors du foyer ;
  3. Les Agences régionales de santé, en lien avec Santé publique France, sont chargées de la gestion des situations relevant des chaines de transmission plus complexes ou de clusters. Elles pourront faire appel à des équipes mobiles, notamment en cas de transmissions groupées ou de publics éloignés du système de santé.

TousAntiCovid a un rôle complémentaire. L’objectif est double :

  • Gagner du temps en identifiant plus vite des cas contacts qui seront par ailleurs identifiés par les enquêtes réalisées par les médecins et par l’Assurance maladie.
  • Pouvoir alerter des contacts que les personnes ne connaissent pas (les personnes croisées dans les transports en commun ou au supermarché par exemple).

Vous pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

En cas d’examen virologique positif, une notice d’information du ministère de la Santé et des Solidarités contenant ce code est téléchargeable à partir d’un lien envoyé au patient. Le lien est envoyé sur le mail qui a été indiqué lors du prélèvement. Pour y accéder, il faut entrer une date de naissance valide puis le code temporaire reçu sur le numéro de téléphone portable indiqué lors du prélèvement. Le code est également envoyé par voie postale. Veillez à donner les bonnes informations au laboratoire pour recevoir l’ensemble de ces documents.

Le code est généré de façon aléatoire et ne contient aucune donnée personnelle.

Vous pouvez aussi demander un code à votre laboratoire ou votre médecin qui peut vous le remettre.

En cas de question vous pouvez contacter le 0 800 130 000.

La publication du code source a une double vocation : permettre de constater que les engagements pris sur la protection des données personnelles sont respectés et confronter l’application à la communauté scientifique pour identifier les possibles failles.

Les équipes d’Inria ont publié samedi 18 avril, le protocole ROBERT - pour ROBust and privacy-presERving proximity Tracing – qui permet de comprendre comment l’application fonctionne et quelles sont les données échangées.

Les principes de fonctionnement sont les suivants :

  • L’application permet de recueillir et conserver des historiques de proximité de façon anonyme. L’historique de proximité est constitué des crypto-identifiants éphémères des smartphones des personnes rencontrées et utilisatrices de l’application. Ces crypto-identifiants sont générés lors du téléchargement de l’application pour chaque smartphone.
  • L’application ne possède que son historique de proximité et aucune autre donnée.
  • L’application permet de partager avec un serveur central l’historique de proximité lorsque l’utilisateur de l’application est diagnostiqué positif et rentre, de façon volontaire, une preuve de son diagnostic dans l’application.
  • L’application vérifie auprès du serveur, à intervalles réguliers, si ses propres crypto-identifiants se trouvent parmi les crypto-identifiants disponibles sur le serveur. Si c’est le cas, l’application affiche une notification à l’utilisateur.

Cela permet de garantir aux Français :

  • Une application installée librement et volontairement, désinstallable à tout moment.
  • Des données anonymisées et stockées temporairement.

L’impossibilité pour quiconque de reconstituer la liste des personnes ayant déclaré être contaminées est au cœur du fonctionnement de l’application.

L’hébergement du serveur de l’application est pris en charge par Outscale, qui fait partie de l’équipe projet Tous AntiCovid. C’est à ce jour, le seul prestataire d’hébergement qualifié SecNumCloud par l’ANSSI. Ils sont également hébergeur de données de santé sur leur périmètre.

Le Gouvernement a toujours posé l’exigence d’être conforme au cadre réglementaire français et européen, hors état d’urgence sanitaire. Le projet n’a impliqué aucune évolution législative. Il s’est accompagné par ailleurs d’un dialogue très étroit avec l’ensemble des parties prenantes, au premier rang desquelles le Parlement et la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). Le 27 mai 2020, l’Assemblée nationale et le Sénat se sont prononcés en faveur du déploiement de l’application de suivi des contacts.

La Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) a été saisie pour évaluer le dispositif a priori et a posteriori sur place et sur pièce. La CNIL a donc été saisie une première fois le 20 avril 2020 et a pu rendre deux avis avant le lancement de l’application. Elle estime alors que l’application est utile sanitairement et proportionnée, au regard de la protection des libertés et des données personnelles. Comme convenu, dans la continuité de ce deux avis, la CNIL a procédé à plusieurs vérifications sur place et sur pièces en juin 2020. L’application a été mise à jour le 26 juin pour se conformer aux exigences de la CNIL. L’application se conforme ainsi pleinement au principe de minimisation des données utilisées et au RGPD comme l’a publiquement confirmé la CNIL lors de la clôture de son contrôle le 3 septembre 2020.

TousAntiCovid est fondé sur une installation volontaire de l’application et une anonymisation des données, de telle manière que personne ne puisse ni retracer la liste des personnes testées positives ni, le cas échéant, reconstituer la chaîne de transmission.

L’application TousAntiCovid s’inscrit dans une démarche de transparence. C’est pourquoi il s’agit d’une application dont les codes sources et la documentation sont disponibles. Cela permet à l’application d’être améliorée et de vérifier que les engagements pris sont respectés.

Aller plus loin