Pays de la Loire

La deuxième unité d’enseignement en maternelle pour enfants avec troubles du spectre de l’autisme (UEMA) de Vendée ouvrira à Challans à la rentrée

Communiqué de presse
Visuel
Enfants jouant dans une classe de maternelle
Fruit d’une collaboration entre l’Agence Régionale de Santé, l’Éducation Nationale, l’AREAMS et la Ville de Challans, l’UEMA est un dispositif médico-social implanté au sein de l’école maternelle La Mélière à Challans. Il vise à favoriser la scolarisation en milieu ordinaire des 7 enfants accueillis par une intervention précoce, dès les 3 ans de l’enfant.
Corps de texte

En matière d’accompagnement des enfants avec troubles du spectre de l’autisme (TSA), les études récentes confirment qu’une scolarisation précoce augmente l’autonomie de l’enfant et améliore ses acquisitions.

Le plan autisme 2013-2017 prévoyait la création d’Unités d’Enseignement en Maternelle (UEMA) dans les écoles pour améliorer l’inclusion scolaire des enfants avec TSA dès la petite enfance, en s’appuyant sur des interventions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques telles que recommandées par la HAS[1] en 2012. Personnalisées, ces interventions font l’objet d’une coordination importante entre les équipes pédagogiques, éducatives et médico-sociales, mais aussi avec les parents.

La stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022 poursuit cet engagement en triplant au niveau national le nombre d’UEMA. Pour les Pays de la Loire, cela se concrétisera par l’ouverture de 9 nouvelles UEMA au niveau régional d’ici 2022.

La deuxième UEMA de Vendée ouvrira en septembre 2019 à l’école maternelle La Mélière à Challans. Une première UEMA avait ouvert à l’école de l’Angelmière à La Roche-sur-Yon en septembre 2016.

[1] Haute autorité de santé

Chiffres clés

5 UEMA déjà ouvertes en Pays de la Loire

35 enfants accompagnés

1,4 millions d’€ financés par l’ARS

Une UEMA est un dispositif médico-social implanté au sein d’une école maternelle. Elle accueille 7 enfants de 3 à 6 ans (de préférence dès 3 ans), au plus près de leur domicile, avec l’ambition de leur permettre une scolarisation en milieu ordinaire à l’issue, ou au cours, des 3 années d’accompagnement.

Ce dispositif est destiné aux enfants dont les troubles sont trop importants pour être scolarisés en classe ordinaire, même avec une auxiliaire de vie scolaire (AVS). Il vient compléter la palette d’offres d’accompagnement à la scolarisation des enfants avec autisme, palette dont la diversité est rendue nécessaire par l’hétérogénéité des troubles du spectre de l’autisme (TSA).

Les enfants sont présents à l’école sur le même temps que les autres élèves. Ils partagent la vie de l’école avec les autres enfants sur les temps de récréation, à la cantine, lors des sorties scolaires, etc. Des temps d’inclusion sont également mis en place avec les autres classes, par le partage d’activités, ou par l’accueil d’autres enfants dans la classe, par exemple.

Une salle de classe est dédiée à l’UEMA. Un second espace, situé à proximité, permet les interventions individuelles, principalement paramédicales.

L’UEMA propose un accompagnement adapté à chaque enfant, reposant sur un projet personnalisé élaboré par une équipe interdisciplinaire et avec les familles. Ce projet vise à favoriser l’inclusion progressive des enfants. Il est formalisé sur la base d’une évaluation et d’une notification MDPH de chaque enfant dans les domaines scolaires, cognitifs, fonctionnels, communication, moteurs, sensoriels,… et adapté lors d’évaluations intermédiaires.

L’Éducation Nationale nomme un enseignant spécialisé, qui est considéré comme le pilote du dispositif. Il organise l’emploi du temps des enfants et assure la cohérence des interventions pédagogiques, éducatives et paramédicales. Les objectifs pédagogiques de l’UEMA sont les mêmes que ceux des classes ordinaires de maternelle (Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions ; Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique et les activités artistiques ; construire les premiers outils pour structurer sa pensée ; explorer le monde).

L’UEMA est accompagnée par le SESSAD de l’association AREAMS. Ce service coordonne les interventions individuelles et collectives de l’équipe médico-sociale pluri-professionnelle dédiée à l’UEMA (éducateur spécialisé, accompagnant éducatif et social (AES), psychologue, psychomotricien...). Les objectifs éducatifs portent notamment sur la communication et le langage, les interactions sociales, le domaine cognitif, le domaine sensoriel et moteur, le domaine des émotions et du comportement, l’autonomie dans les activités quotidiennes, le soutien aux apprentissages scolaires.

L’ensemble des professionnels de l’UEMA a suivi une formation de plusieurs jours sur les troubles du spectre de l’autisme (TSA). Cela leur permet de comprendre les troubles des enfants, d’adopter un comportement adapté et d’avancer ensemble avec les mêmes outils.

La Ville de Challans est également l’un des acteurs clés du projet. Outre la mise à dispositions des locaux, elle organise la formation de l’ensemble des personnels municipaux qui interviennent dans l’école (cantine, périscolaire,…) aux spécificités des troubles du spectre de l’autisme.

Enfin, les parents sont étroitement associés à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet personnalisé élaboré pour leur enfant. Certaines interventions se déroulent au domicile familial pour aider les parents et la fratrie dans leur quotidien. Aide à la compréhension du handicap, évaluation des besoins ou encore soutien psychologique, ces interventions peuvent prendre différentes formes.

Les parents constituent un dossier à la MDPH[1] qui étudie la demande d’orientation en UEMA. Après notification de cette orientation, le directeur du SESSAD AREAMS auquel est rattaché l’UEMA prononce l’admission de l’enfant, selon les places disponibles.

[1] Maison départementale des personnes handicapées

L’UEMA bénéficie d’un double financement : le poste d’enseignant spécialisé est financé par l’Education nationale et l’ARS alloue au service médico-social auquel est rattaché l’UEMA une enveloppe annuelle de 280 000 €.

La ville met à disposition gracieusement les locaux et participe à l’achat des fournitures scolaires au même titre que les autres classes.

Aller plus loin

Contact

Contenu

ARS Pays de la Loire
Service communication – 06 78 26 56 94 – ars-pdl-communication@ars.sante.fr

Direction des Services Départementaux de l'Éducation nationale de la Vendée
02 51 45 72 06 - ce.ia85@ac-nantes.fr

AREAMS
Estelle Dubois, responsable du service communication
02 51 44 50 35 - e.dubois@areams.fr

Ville de Challans
Service communication – 02.51.49.79.66 – com@challans.fr