Santé du futur en Pays de la Loire : Favoriser l’innovation au service des usagers et des professionnels de santé

Communiqué de presse

L’innovation est au cœur des politiques publiques de santé et doit être mise au service des usagers et des professionnels de santé. Les évolutions, poussées par l’innovation technologique et organisationnelle, sont susceptibles d’avoir un impact structurant sur l’organisation des soins, elles peuvent améliorer les parcours de santé.

La volonté de l’ARS Pays de la Loire est d’accompagner la dynamique d’innovation en embarquant l’ensemble de l’écosystème pour favoriser le développement de projets en adéquation avec les attentes du terrain et avec la stratégie régionale de santé. Pour l’ARS, cette dynamique est indéniablement un facteur d’attractivité pour les professionnels de santé du territoire. Elle n’a pour seul but, que de servir les besoins des patients et des personnes accompagnées.

Une orientation du Projet régional de santé en Pays de la Loire : développer une stratégie de déploiement de l'innovation

Certaines innovations relèvent plus spécifiquement du niveau national, c’est notamment le cas des innovations thérapeutiques. En revanche, les innovations organisationnelles et technologiques émergent le plus souvent des professionnels eux-mêmes au sein des territoires. La région des Pays de la Loire a de nombreux porteurs d’innovation (dans et hors le système de santé), l’ARS a connaissance ou est sollicitée sur de nombreuses initiatives.

Face au développement de ces innovations et les sollicitations nombreuses des professionnels et des industriels, il est apparu nécessaire pour l’ARS, lors de l’élaboration de son Projet regional de santé (PRS) arrêté en 2018, de poser un cadre permettant de prioriser et de faire émerger des innovations porteuses de sens au regard de notre stratégie régionale de santé, afin d’améliorer le service rendu à l’usager, les pratiques des professionnels et leur organisation. Cette volonté est traduite au sein du Projet régional de santé par l’orientation stratégique « Développer une stratégie de déploiement de l'innovation », qui prévoit de :

  • Favoriser l’innovation au service des enjeux de la stratégie régionale de santé
  • Construire et développer les liens pour orienter et accompagner les acteurs de l’écosystème
  • Evaluer les innovations et s’assurer de leur généralisation

L’ARS s’appuie pour cela sur l’initiative des acteurs et soutient leurs capacités d’innovation. Elle met en place une organisation interne de veille, de repérage et de soutien pour répondre à cet enjeu. Elle met également en place un dispositif d’accompagnement pour les projets identifiés comme étant à fort potentiel sur les thématiques prioritaires du PRS, notamment par le biais d’un appel à projets centré sur l’innovation.

Plus d’informations sur l’orientation stratégique du Projet régional de santé « Développer une stratégie de déploiement de l'innovation »

La création d’une mission « Santé du futur » au sein de l’ARS

Depuis 2018, l’ARS a mis en place dans son organisation une mission « Santé du futur », outil concret pour identifier les conséquences structurelles des innovations sur l’organisation du système de santé (qu’elles soient cliniques ou industrielles), faire émerger et accompagner les démarches innovantes sur les territoires.

Les Journées « Santé du futur » organisées à Nantes ces 9 et 10 juin 2022 s’inscrivent dans cette dynamique : elles ont pour objectif d’acculturer, de réfléchir sur les leviers du progrès thérapeutique, mais aussi de partager autour des retours d’expériences en rassemblant équipes soignantes, chercheurs et industriels. 250 personnes participent à cette rencontre.

Plus d’informations : https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/les-journees-sante-du-futur

 

De nombreux projets financés dans le cadre de l’appel à projets « Santé du futur »

L’Agence régionale de santé a lancé depuis 2018 plusieurs appels à projets centrés sur l’innovation, sur différentes thématiques :

  • amélioration matérielle des conditions de travail de nuit en EHPAD
  • au service des personnes présentant un handicap sensoriel
  • au service de la prévention et de la prise en charge en alcoologie
  • amélioration de l’accès aux soins et de la prise en charge de la douleur chez les personnes atteintes de cancer aux plus près de chez elles
  • au service de la prévention en période épidémique

Exemples de projets financés dans le cadre de cet appel à projets :

  • SENS (2018), amélioration du parcours des jeunes déficients sensoriels et leur accompagnement dans la vie sociale et professionnelle

Le projet repose sur la création d’une application qui regroupe toutes les informations utiles et les liens de redirection vers d’autres sources d’informations, notamment dans les domaines de l’emploi, de la formation et de la santé. Ces informations sont ciblées par territoire.

L’application est réalisée sur la base de deux principes majeurs : répondre au critère prioritaire d’accessibilité pour les jeunes déficients sensoriels (notamment visuel et auditif) et co-construire la solution avec les usagers.

Ce projet a reçu le label national droit des usagers de la santé en 2021.

Montant du financement ARS : 100 000 €

Plus d’informations : www.application-sens.fr/#home

  • AVECMOI (2019), accompagner l’étape charnière du retour à domicile pour les patients en addictologie en sortie d’hospitalisation, suivre à distance les patients pour la prévention des rechutes

AVECMOI est un dispositif de maintien de lien de 6 mois avec fréquence et contenu adaptés au patient : envoi de SMS au patient, cotation de la météo personnelle du patient en retour de SMS, selon la cotation, appel téléphonique généré ou non avec un membre de l'équipe de soin de l'unité dans laquelle le patient a été accompagné.

Montant du financement ARS : 80 000 €

  • HAWAH (2020), dispositif ludique pour apprendre aux enfants à bien se laver les mains

Ce dispositif innovant, ludique et sensoriel dédié à l’apprentissage du geste barrière de lavage des mains au sein des écoles, est un kit complet constitué d’une box mobile (équipée d’une lampe néon à ultraviolet), d’un clip d’animation et d’un kit de sensibilisation pour mémoriser les gestes de base pour bien se laver les mains.

Montant du financement ARS : 18 000 €

Plus d’informations : hawah.fr

Quelle aide pourront apporter les robots aux aides-soignants et aux agents de services hospitaliers ?

L’ARS a également mené, en lien avec les professionnels, un travail prospectif sur l’organisation d’un service de médecine intégrant la robotique en soutien des aides-soignants et des agents de services hospitaliers et placer ces réponses au cœur des besoins des patients.

Voir en motion design la vision prospective de l’intégration de ces nouveaux outils dans le service : « Et si nous étions demain ! »