Création de la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé Erdre et Cens

Communiqué de presse

Les professionnels de santé porteurs du projet ont signé, avec la Caisse d’Assurance Maladie (CPAM) de Loire-Atlantique et l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, un contrat finançant la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) [1] Erdre et Cens, qui regroupe les communes d’Orvault, La Chapelle-sur-Erdre et Sautron.

Depuis fin 2020, des professionnels de santé volontaires, en lien avec les autres acteurs de santé du territoire, se sont mobilisés pour co-construire un projet de santé dont l’objectif général est d’améliorer la prise en charge de la santé de la population de leur territoire [2], en renforçant la coordination interprofessionnelle.

Après avoir réalisé un diagnostic pour proposer des actions pertinentes en phase avec la réalité du terrain, la signature du contrat de financement avec la CPAM de Loire-Atlantique et l’ARS des Pays de la Loire permet à la CPTS Erdre et Cens de lancer son projet. L’adresse administrative de l’association est située 33, route de Rennes sur la commune d’Orvault. Un local sera choisi ultérieurement pour recevoir les membres de l’association.

Un programme de travail ambitieux

  • Ayant constaté que de nombreux assurés se retrouvent sans médecin traitant, la CPTS s’appuiera sur son réseau pluri-professionnel afin de faciliter l’accès à un médecin traitant dans les années à venir, en priorisant les personnes en affection de longue durée et de plus de 70 ans. De nombreuses actions sont également prévues pour assurer une réponse aux besoins de soins non programmés en ville et déployer des dispositifs de télémédecine.
  • Différentes actions seront mises en place pour favoriser la coordination et la communication pluri-professionnelle entre tous les acteurs de santé : repérage des fragilités des personnes âgées, fluidification des sorties d’hospitalisation des patients complexes, amélioration de la prise en charge des enfants souffrant de troubles de l’apprentissage.
  • La prévention sera un axe de travail des différents acteurs du territoire en lien avec les priorités de santé publique nationales, régionales, départementales, en fonction des besoins identifiés localement. Des actions spécifiques seront organisées pour favoriser la pratique de l’activité physique adaptée pour les patients atteints de pathologies chroniques ainsi que l’activité physique en population générale.
  • En favorisant l’exercice coordonné [3], la CPTS participera également à rendre le territoire plus attractif pour les jeunes professionnels de santé qui font du travail en équipe un critère important dans leur choix d’installation. Ce mode d’organisation facilitera le partage d’informations pour la prise en charge des patients complexes et rompra le sentiment d’isolement que ressentent certains professionnels de santé.

Au-delà des aides apportées pour le financement de ce mode d’organisation, qui est une des clés de l’amélioration du système de soins, l’ARS et la CPAM soutiennent les porteurs de projet dans les différentes étapes de création de leur communauté et les accompagnent dans la mise en œuvre de leurs actions.

(1) Mises en place par la loi n°2016-41 de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016. Le développement des CPTS sur tout le territoire est l’une des dix mesures phares du plan « Ma santé 2022 ».

(2) Carte du territoire en annexe (page 3).

(3) Plusieurs professionnels de professions différentes et/ou des acteurs de santé s’organisent pour travailler ensemble dans un cadre défini (maison de santé, CPTS,…) autour d’objectifs communs au service d’une patientèle ou de la population d’un territoire.

Informations complémentaires sur la CPTS

Les limites géographiques de la CPTS ont été définies en fonction des flux de patientèles, des habitudes de travail des professionnels et des habitudes d'accès aux soins.

Le secteur de la CPTS apparaît pertinent pour les professionnels de santé, vis-à-vis du bassin de population et l’organisation des soins de premier et de second recours et du secteur hospitalier.

La CPTS englobe à ce jour 3 communes (La Chapelle-sur-Erdre, Orvault et Sautron), pour une population totale de 56 171 habitants (INSEE : populations légales en vigueur à compter du 1er janvier 2021) avec une superficie du territoire de 78,37 km². Celles-ci appartiennent notamment au Pôle Nantes métropole.