Pays de la Loire

Epidémie de bronchiolite en Pays de la Loire : que faire si votre enfant présente des symptômes de la maladie ?

Actualité
Date de publication
Visuel
illustration de la bronchiolite par une consultation avec un bébé
La bronchiolite est une infection respiratoire qui touche essentiellement les nourrissons. L’épidémie a démarré en Pays de la Loire. Les services d’urgences pédiatriques des établissements sanitaires sont confrontés à une augmentation importante de patients touchés par cette épidémie, rallongeant les délais d’attente. Le CHU Nantes de Nantes est particulièrement concerné par ces difficultés.
Corps de texte

La conduite à tenir en cas de symptômes de bronchiolite

Dans ce contexte, afin de ne pas engorger les services d’urgences pédiatriques, l’Agence régionale de santé appelle à suivre les recommandations suivantes en cas d’apparition de signes de bronchiolite chez votre enfant (gêne respiratoire et difficulté à s’alimenter) :

  • Les services d’urgences pédiatriques doivent être réservés prioritairement à la prise en charge des enfants âgés de moins de 6 semaines et à ceux orientés par leur médecin traitant.
  • Pour les autres cas, prenez contact avec votre médecin traitant ;

Le soir et le week-end, appelez le 116 117 pour obtenir un conseil ou pour consulter un médecin de garde.

  • En cas d’urgence vitale, appelez le 15.

 

Des consultations de kinésithérapie respiratoire le week-end et les jours fériés

Une permanence des soins en kinésithérapie respiratoire est organisée dans les cinq départements de la région Pays de la Loire le week-end (du samedi midi au dimanche soir) et les jours fériés du 27 octobre au 22 avril.

Pour plus d’informations sur les lieux de garde, contactez l’association départementale de permanence des soins en kinésithérapie respiratoire :

 

Quelques conseils pour soigner votre enfant

Durant la maladie, voici les gestes à adopter pour favoriser la guérison de l’enfant :

  • Désencombrer le nez du nourrisson avec du sérum physiologique en cas de rhume ;
  • Coucher le bébé sur le dos en mettant un petit coussin sous son matelas pour le surélever ;
  • Donner régulièrement à boire à l’enfant ;
  • Désencombrer régulièrement le nez, particulièrement avant les repas et utiliser des mouchoirs jetables ;
  • Aérer la chambre de l’enfant et veiller à ne pas trop le couvrir ;
  • Ne pas exposer l’enfant à la fumée du tabac.

L’enfant sera, dans la plupart des cas, guéri au bout de 5 à 10 jours et toussotera pendant 2 à 3 semaines.

 

Comment limiter la transmission du virus ?

Afin de prévenir la diffusion des virus, il est conseillé de recourir à des gestes simples permettant de limiter la transmission des microbes :

  • Se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper d’un bébé ;
  • Eviter d’emmener le nourrisson dans des lieux publics où il pourra se trouver en contact avec des personnes enrhumées (transports en commun, supermarchés, hôpitaux, etc.) ;
  • Eviter d’échanger les biberons, sucettes, couverts non nettoyés ;
  • Aérer la chambre du nourrisson chaque jour ;
  • Quand on est enrhumé, il est souhaitable de porter un masque (en vente en pharmacie) avant de s’occuper d’un bébé et d’éviter de l’embrasser sur le visage.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contact presse :

06 78 26 56 94

ars-pdl-communication@ars.sante.fr