Pays de la Loire

Devenir aide-soignant(e) : un métier d’engagement au service des autres, passionnant, en pleine évolution…

Actualité
Date de publication
Visuel
Aide-soignante
Saisissez l’opportunité d’intégrer une formation courte pour vous préparer au diplôme d’état avec de nombreux emplois à la clé dans différents secteurs.
Corps de texte

CONCOURS ouvert pour deux sites de formation : NANTES - IFAS CRF REZE (22 places) et Le MANS – IFAS CRF (30 places)

  • INSCRIPTIONS : du 24 septembre au 26 octobre 2018
  • Epreuves écrites : 17 novembre 2018
  • Epreuves orales : du 22 novembre au 13 décembre 2018
  • Résultats : 18 décembre 2018 à 10 heures
  • Formation du 14 janvier 2019 au 13 décembre 2019 (dont 24 semaines en stage sur le terrain)

Inscription aux concours : irfss-pays-de-loire.croix-rouge.fr 

  • Un cursus de formation de 11 mois (dont 22 semaines de stages pratiques)
  • Une formation gratuite (sous conditions)
  • Un taux de réussite supérieur à 90%
  • Un taux d’emploi en sortie de formation de plus de 95%

 

Elèves aide-soignant(e)s, il témoignent !

adrian et theo élèves aides-soignants à l’IFAS Croix Rouge de Rezé
Adrian et Théo, 19 ans, ont débuté leur formation à l'IFAS Croix Rouge de Rezé en septembre 2018

Adrian : Théo ? On se connait depuis 15 jours…le début de notre formation.

Pour moi, le désir de devenir aide-soignant est venu après mon service civique réalisé en EHPAD. L’aide-soignant, c’est celui qui est en première ligne avec l’infirmière, disponible.

Théo : Oui, ceux que j’ai rencontré aussi… disponibles et souriants… les premiers arrivés.

Et ils m’ont donné envie… le sentiment que chaque patient est unique, c’est comme ça que je vois mon futur métier. Pour en être sûr, j’ai travaillé comme agent de service en EHPAD et je m’y suis plu.

Alors, je me suis accroché pour réussir mon concours et voilà ! Avec Adrian, on voit ce métier de la même façon.

Adrian : Un métier de femmes ?  On est déjà deux dans la promo à penser le contraire !

Faire la toilette à une personne, on imagine plein de choses mais dans la réalité, apporter du bien-être et partager une complicité avec la personne, ça motive !

Théo : Ce que je découvre de la formation me plait déjà beaucoup car toutes les dimensions de la personne sont abordées, la maladie bien-sûr, mais aussi comment comprendre et aborder les patients.

Adrian : Et puis dans la promo, on trouve tous les âges… pour certains, l’âge de mes parents… Mais comme ils ont une expérience et qu’ils partagent avec nous… on se sent un peu « professionnel » et c’est très formateur et motivant pour nous.

 

Lailati élève aide-soignante à l’IFAS Croix-Rouge du Mans
Lailati, 39 ans, a choisi une profession pour elle, pour prendre soin des autres et se sentir utile

"J’ai élevé mes enfants et j’étais sans emploi. Je sentais qu’il me manquait quelque chose.

J’ai choisi une profession pour moi, pour prendre soin des autres et me sentir utile. J’ai déjà travaillé en restauration et en usine mais je n’avais pas le sentiment d’être utile.

J’ai fait un stage découverte de la profession aide-soignante dans un service de soins. Et un jour, un patient m’a dit : « qu’est-ce que nous ferions sans vous ? ». Ça m’a touchée et je me suis sentie fière de l’avoir aidé. J’ai compris que j’étais utile, et que j’aimais prendre soin des autres, être à leur contact, avoir des échanges et des relations humaines.

J’ai travaillé un peu comme ASH et j’aurai pu rester comme ça, mais je voulais aller en formation pour connaitre les bases et les techniques pour assurer ma sécurité et celle du patient.

Depuis le début de la formation à l’IFAS Croix-Rouge du Mans, je me sens bien intégrée dans le groupe. Tout le monde a le même objectif. On se côtoie, on partage."