COVID-19 : Un plan de prévention et protection renforcée pour la métropole nantaise (P2R)

Communiqué de presse
Du fait de la densité des grandes villes et des métropoles, la circulation du virus Covid-19 y est plus active. Afin d’apporter une réponse adaptée à la situation de chacune des grandes métropoles et de contrer ainsi le rebond épidémique, l’État a souhaité mettre en œuvre une approche spécifique pour les 20 plus grandes métropoles françaises.
Corps de texte

C’est dans ce cadre qu’un travail conjoint entre Nantes Métropole, la Préfecture de Loire-Atlantique, et l’Agence Régionale de Santé Pays de la Loire, et en lien avec les 24 communes de la métropole, a été engagé. Il prend la forme d’un Plan de prévention et de protection renforcée métropolitain, qui sert à définir les protocoles et actions prioritaires à mener en fonction de l’évolution épidémique dans le respect des compétences de chacun.

Ce plan est animé par Nantes Métropole et répond à la demande fixée par le Premier Ministre de prévoir une stratégie, dans chacune des 20 plus grandes villes et métropoles de France, pour renforcer la lutte contre la covid-19 et se préparer à un éventuel rebond épidémique.

Il prévoit plusieurs scénarios et mesures associées. Ces mesures sont graduées, pas automatiques et adaptées au contexte sanitaire local et national.

4 niveaux de reprise de l’épidémie définis

- Scénario 1 : situation épidémiologique sous contrôle avec apparition de quelques clusters localisés mais maîtrisés ;

- Scénario 2 : alerte – circulation diffuse préoccupante mais chaînes de transmission contrôlées du virus – ou apparition de clusters à fort risque de diffusion communautaire ;

- Scénario 3 : alerte renforcée – accélération forte du rebond, de manière diffuse et avec risque de perte de contrôle des chaînes de transmission ;

- Scénario 4 : alerte maximale – perte de contrôle de l’épidémie nécessitant un reconfinement partiel.

Ces 4 scénarios métropolitains correspondent aux 4 catégories d’alerte définies par le Ministre de la santé le 23 septembre dernier.

3 indicateurs sont particulièrement suivis afin d’évaluer le niveau de réponse à apporter :

➢ le taux d’incidence hebdomadaire complété par le taux de positivité ;

➢ le taux d’incidence chez les personnes âgées ;

➢ la part des patients atteints de la Covid 19 dans les admissions en réanimation.

Le plan de prévention et de protection renforcée métropolitain (P2R) vise à définir les protocoles et les actions prioritaires à mener selon chacun des scénarios.

- L’ARS suit l’évolution épidémique et recommande les mesures à prendre.

- La décision des mesures à prendre suite à un passage d’un scénario à l’autre est prise en concertation entre l’État, l’ARS et Nantes Métropole.

- Nantes Métropole agit sur ses propres compétences (services urbains, notamment les transports, l’eau, l’assainissement, la collecte des déchets...) et a un rôle d’interface auprès des 24 communes de la métropole.

- Le P2R métropolitain s’appuie sur l’ensemble des dispositifs, mesures et coopérations mises en oeuvre dans le cadre de la gestion de la pandémie.

Dans ce cadre, Nantes Métropole, l’ARS et la Préfecture se réunissent chaque semaine pour :

- Un point de situation de la tendance épidémiologique métropolitaine, établi par l’ARS (quantitatif et qualitatif) ;

- Une discussion sur les mesures à activer dans le cadre du passage d’un scénario à l’autre.

Ce n’est pas parce qu’on passe à un scénario supérieur qu’on y associe l’ensemble des actions.

Les mesures du présent plan sont susceptibles d’être adaptées à tout moment aux décisions gouvernementales et complétées le cas échéant.

Le plan se déroule comme une boîte à outils de l’ensemble des dispositifs pouvant potentiellement être mis en oeuvre en fonction de la situation sanitaire. Ainsi, pour chaque scénario, une ou plusieurs actions peuvent être décidées.

Didier Martin, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique

" Ce P2R était une attente forte du Premier ministre. Ce plan, qui est animé par Nantes Métropole, est la feuille de route opérationnelle qui doit permettre une réponse graduée, claire, rapide et efficace pour les habitants de ce territoire. Je sais pouvoir compter sur la présidente de Nantes Métropole pour sa mise en œuvre et elle pourra compter sur moi pour l'accompagner. Cette relation tripartite Nantes Métropole, ARS et préfecture est essentielle dans la gestion de la lutte contre l'épidémie. »

Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS Pays de la Loire

« Le rebond épidémique est une réalité sur l’ensemble de nos territoires, mais pas une fatalité. Il est toujours temps de prévenir et d’agir, pour protéger les plus fragiles de nos concitoyens et de nous permettre de poursuivre une activité économique et sociale la plus normale possible. Une des clés de réussite est de porter une action réactive et anticipée, en proximité, avec et pour les habitants, en lien de confiance avec les élus et les autorités d’Etat. Ce P2R en est une illustration exemplaire. Je me réjouis de ce travail de qualité, opérationnel, adapté à la situation et concret, établi en parfaite collaboration entre les services et élus de Nantes Métropole, de la préfecture et de l’ARS. »

Johanna Rolland, maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole

"Notre objectif premier c’est d’éviter une propagation non maîtrisée du virus, qui pourrait conduire à des limitations fortes de nos activités. On sait les impacts sociaux, économiques, éducatifs et en terme de vie sociale que cela aurait. Il faut que l’on se donne tous les moyens, collectivement et individuellement, de l’éviter le plus possible, d’être le plus responsable et précautionneux possible. C'est le sens de l'engagement de la Métropole aux cotés de l'Etat et de l'ARS dans ce P2R."

Aller plus loin