COVID 19 : pendant les vacances, restons prudents

Communiqué de presse

Les indicateurs épidémiologiques récents démontrent une relative stabilité de la circulation du virus de la Covid mais qui reste toutefois à un niveau très élevé, et cela dans tous les départements des Pays de la Loire.

Depuis fin mars, le taux d’incidence régional en population générale se maintient aux alentours de 1400 cas pour 100 000 habitants et plus d’un tiers des tests de dépistage est positif.

A noter qu’a contrario le taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans continue d’augmenter (+ 15% depuis fin mars), ainsi que le taux de positivité avec plus d’un tiers des tests positif.

  TI population générale TP population générale TI + de 65 ans TP + de 65 ans
44 1336 35,2% 1440 40,4%
49 1340 40,1% 1522 40,6%
53 1312 44,6% 1512 45%
72 1364 38,4% 1438 38%
85 1520 41,9% 1704 40,8%
Pays de la Loire 1372 38,5% 1519 40,5%

Par ailleurs, l’épidémie de grippe continue de sévir dans la région, et bien que toutes les classes d’âge soient concernées, la population des plus de 65 ans est particulièrement impactée.

Ces diverses épidémies ont un impact important sur le système de soins ligérien, en particulier les services d’urgences qui sont fortement sollicitées.

Dans ce contexte, et afin de limiter les contaminations durant la période de vacances scolaires et du week-end de Pâques, synonyme de rassemblements familiaux et amicaux, l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire appelle à la plus grande vigilance : se faire dépister au moindre doute, s’isoler si on est cas confirmé et, dans tous les cas, respecter les gestes barrières. La vaccination, notamment le 2ème rappel pour les personnes âgées de plus de 60 ans, reste essentielle pour réduire les risques de complications et de transmission du virus de la Covid-19. 

 

Dépistage, port du masque et gestes barrières

En cas d’apparition de symptômes ou de doutes, se faire tester reste une mesure de prévention indispensable. Pour trouver un lieu de dépistage, consulter le site Sante.fr

Par ailleurs, le port du masque reste obligatoire ou très fortement recommandé dans certains lieux ou circonstances :

  • il demeure obligatoire dans les transports collectifs de voyageurs et il peut être requis par les responsables d’établissements de santé et médico-sociaux ou les professionnels de santé (cabinets médicaux, infirmiers, pharmacies et laboratoires de biologie médicale…),
  • il est recommandé dans les lieux clos lorsqu’ils sont mal ventilés/aérés, les lieux de promiscuité importante, pour les personnes fragiles du fait de leur âge ou de leurs pathologies, pour toutes les personnes en cas de symptômes évocateurs du COVID

De façon générale, le respect des gestes barrières demeure nécessaire :

  • lavage des mains,
  • aération régulière des pièces,
  • tousser ou éternuer dans son coude,
  • utiliser un mouchoir à usage unique.

​​Le recours aux services d’urgences

En cas d’apparition de symptômes, il convient de consulter prioritairement son médecin traitant. En cas d’absence de médecin traitant, vous pouvez également aller voir votre pharmacien qui vous apportera des conseils ou bien joindre une maison ou un centre de santé le plus proche de chez vous afin obtenir un rendez-vous.

Pour une urgence, appelez le 15. Un médecin régulateur orientera vers la réponse médicale la plus adaptée : consultation chez un médecin ou déplacement aux urgences...

  • Ne pas se déplacer aux urgences avant d’avoir pris un avis médical (en appelant le 15), car les délais d’attente peuvent y être très allongés, en cette période.

Le soir après 20h, le week-end à partir du samedi midi et les jours fériés, possibilité de joindre un médecin de garde en appelant le 116 117.

En cas d’urgence vitale, composez le 15.

La vaccination

La vaccination reste essentielle pour réduire les risques de complications et de transmission du virus de la Covid-19.

Aussi, la campagne de vaccination en 2ème rappel (« 4ème dose ») concerne désormais :

  • les personnes âgées de 60 à 79 ans qui ont réalisé leur 1ère dose de rappel il y a plus de 6 mois
  • les résidents d’EHPAD/USLD et les personnes immunodéprimées qui ont réalisé leur 1er rappel il y a plus de 3 mois

Les femmes enceintes sont également plus à risque de développer une forme grave de la maladie et sont également invitées à se vacciner, pour elles-mêmes et pour leur enfant à naître.

La campagne de vaccination se poursuit en proximité dans les cabinets médicaux par les médecins généralistes, les infirmiers et les pharmacies d'officine, qui restent pleinement mobilisés.

Pour prendre rendez-vous pour une vaccination, consultez le site Sante.fr.

Une aide téléphonique à la prise de rendez-vous en ligne est mise en place par les services de l’Etat : le 0800 730 957 pour les 80 ans et plus, et le 0 800 009 110 pour les 12/79 ans. Ces numéros sont accessibles tous les jours de 6h à 22h.

Recommandations spécifiques pour les personnes fragiles :

Si l'ensemble de la population est susceptible de contracter la maladie, certaines personnes sont plus à risque de développer une forme grave de la COVID-19 (personnes âgées, personnes malades ou immunodéprimées). Il leur est recommandé, ainsi qu’à leurs proches, de respecter avec une vigilance particulière l’ensemble des mesures barrières et des recommandations mentionnées préalablement.

Il est également recommandé aux personnes plus vulnérables de :

  • Etre à jour de leur rappel, (pour les personnes immunodéprimées (sur avis médical) et les plus de 80 ans, de recevoir une 4ème dose, 3 mois après le premier rappel ; pour les personnes âgées de 60 à 79 ans, 6 mois après le 2ème rappel)
  • Porter un masque chirurgical ou FFP2 dans les milieux clos ;
  • Se tester dans une logique d’auto-surveillance, via la réalisation régulière d’autotests;
  • En cas d’infection, surveiller leur santé pour prévenir une potentielle aggravation des symptômes, en demandant conseil à leur médecin, notamment s’agissant des traitements disponibles ;
  • Continuer le suivi et le traitement de leurs autres pathologies, en lien avec leur médecin.