Pays de la Loire

COVID-19 : Mobilisation des étudiants et professionnels pour accompagner les établissements de la région

Communiqué de presse
Des ressources exceptionnelles sont mobilisées pour accompagner les établisssements pour faire face à la crise liée au COVID-19 : les étudiants et professionnels de santé et les professionnels non-soignants.
Corps de texte

L’ARS Pays de la Loire a mis en place un dispositif permettant d’articuler cette mobilisation régionale afin d’apporter une réponse au plus près des besoins, tout en permettant la solidarité entre territoires.

Des réponses réactives et réparties sur l’ensemble du territoire

La mobilisation des ressources humaines nécessaires au fonctionnement du système de santé dans le contexte COVID-19 se concrétise par :

  • la réserve de mobilisation des étudiants en santé (RME). Activée le 20 mars, elle vise à réponse aux besoins des établissements sanitaires et médico-sociaux. Elle fait appel aux élèves et étudiants en santé actuellement en formation en filières para-médicales (aide-soignants, infirmiers, masseurs-kinés…) et médicales (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie).

A partir des demandes et des besoins des établissements, l’affectation des étudiants est réalisée, sous l’autorité de l’ARS, selon deux modalités complémentaires. Les besoins des établissements sanitaires sont traités en direct par les GHT en lien avec les facultés, les établissements privés, les HAD… et les Instituts, alors que les réponses aux besoins médico-sociaux (personnes âgées et vivant avec un handicap) sont apportées par les directions territiales des ARS, en lien avec les Instituts des différents territoires.
Les deux filières pouvant au besoin se compléter.

Au 25 mars, 3500 étudiants en santé identifiés dans la RME, plus de 1000 sont déjà répartis sur les différents territoires.

  • La réserve de mobilisation des professionnels (RMP). Activée le 26 mars, la plateforme renforts-COVID Pays de la loire est ouverte aux professionnels volontaires (soignants et non-soignants) pour se faire connaître ; et aux structures de santé pour faire connaître les besoins de renforts en personnels.

Ce dispositif de mobilisation des professionnels est géré à l’échelle de chaque direction territoriale - ARS, pour les besoins non satisfaits par la réserve étudiante, si le besoin concerne des professionnels diplômés, ou s’il nécessite une compétence spécifique.

Il permet d’identifier rapidement les ressources mobilisables dans les territoires. Au 25 mars, 400 offres spontanées de professionnels ont été réceptionnées par l’ARS.

Accès à la plateforme renforts-COVID sur notre page dédiée : "Je veux être volontaire, je veux donner du matériel..."

 

Une réserve civique pour l’aide citoyenne

Une réserve civique est également ouverte aux acteurs publics et associatifs, aux citoyens qui souhaitent
contribuer à des missions d’aide alimentaire aux plus démunis, de garde exceptionnelle d’enfants, de lien avec les
personnes fragiles isolées, de solidarité de proximité. Elle est organisée par la Direction Régionale de la Jeunesse,
des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS), qui travaille en partenariat étroit avec l’ARS.

Accès à la réserve civique : https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

De nombreux professionnels de santé diplômés d’Etat et de volontaires ont spontanément manifesté leur souhait de contribuer à la gestion de crise COVID-19 en proximité.

De nombreuses institutions et structures ont également proposé, en appui des organisations qui s’adaptent sur les territoires, de mettre à disposition leurs professionnels de santé diplômés  éducation nationale, services de santé au travail, conseils départementaux, protection civile…).

Ce mouvement de solidarité les honore et nous les en remercions sincèrement.