COVID-19 : l’approvisionnement en masques des professionnels de la santé et du médico-social

Communiqué de presse
L’approvisionnement en masques des professionnels de la santé, amenés à prendre en charge des patients COVID-19, qu’ils exercent dans le 1er recours, au sein de l’hôpital (public et privé), dans les structures médico-sociales, ou au domicile, est une priorité pour l’Agence de régionale de santé.
Corps de texte

Des équipes de l’ARS sont mobilisées depuis le début de la crise pour organiser la collecte et la distribution des masques sur l’ensemble du territoire, en lien avec les autorités préfectorales, les établissements et les collectivités territoriales ; tout en veillant à leur bonne utilisation.

Dans un contexte de forte tension sur le marché des équipements de protection, les masques doivent bénéficier prioritairement aux professionnels de la santé et du médico-social. Que ce soit en ville, à l’hôpital, dans les structures médico-sociales, ou dans les services d’aide à domicile, cet approvisionnement est nécessaire pour garantir la continuité des soins et des accompagnements, notamment des personnes les plus fragiles.

Pour l’ARS, l’enjeu est d’assurer la cohérence de cette distribution, en fonction des besoins identifiés, tout en veillant à la bonne utilisation des masques : les masques sont en effet des équipements précieux qui doivent être utilisés à bon escient.

Plusieurs circuits d’approvisionnement et de distribution

Plusieurs circuits d’approvisionnement en masques sont aujourd’hui opérationnels dans les Pays de la Loire pour fournir les établissements sanitaires et médico-sociaux et les professionnels de ville et du domicile :

  • Le circuit « GHT » (Groupements hospitaliers de territoire)

Ce circuit est alimenté par la production nationale et la réserve stratégique d’Etat. Des livraisons hebdomadaires sont effectuées auprès des établissements supports des groupements hospitaliers de territoire (CHU de Nantes, CHU d’Angers, CH du Mans, CH de Laval et CHD de Vendée). Ces établissements de santé assurent le stockage et la redistribution des masques aux bénéficiaires de leur département, selon la répartition régulée par l’ARS, en fonction des orientations nationales et des besoins identifiés pour chaque type de structure.

Cela permet l’approvisionnement, chaque semaine, des établissements de santé, des établissements et services médico-sociaux (ESMS), des transporteurs sanitaires (dont les SDIS), des HAD (hospitalisation à domicile), des services d'aide et de soins à domicile (SAAD), des structures prenant en charge les publics en situation de précarité et des prestataires de services et distributeurs de matériels (PSDM). Sur l’ensemble de la région, ce sont 1691 structures qui ont ainsi été approvisionnées la semaine dernière (près de 2500 cette semaine)

766 000 masques chirurgicaux ont été distribués via ce circuit entre le 26 et le 29 mars, dont 280 000 pour les établissements de santé, 200 000 pour les EHPAD, 40 000 pour les EHPA, 58 000 pour les services de soins et d’accompagnement à domicile, 33 000 pour les transporteurs sanitaires et les SDIS...

Une nouvelle dotation de plus d’ 1 M de masques chirurgicaux sera distribuée à la fin de cette semaine via ce même circuit, qui intégre désormais les services d’aide à domicile qui accompagnent des personnes âgées ou vivant avec un handicap.

  • Le circuit « collecte régionale »

Ce circuit a été alimenté au départ par des dotations du stock d’Etat. ll l’est maintenant par des masques collectés auprès de particuliers, d’administrations, d’entreprises… Depuis le 23 mars, la collecte est organisée par le Conseil régional des Pays de la Loire, dont il convient de saluer l’engagement et le partenariat de confiance, via le numéro vert 0800 030 300 et le mail [email protected] .

L’appel aux dons concerne l’ensemble des équipements de protection individuelle (EPI) : masques, blouses, surblouses, gants, lingettes désinfectantes, charlottes, lunettes de protection, surchaussures, manchettes, gel hydro alcoolique… Le Conseil régional assure également le transport des équipements, selon les indications de l’ARS.

Ce circuit a jusqu’à présent principalement bénéficié à des établissements et services médico-sociaux (ESMS), aux centres de consultations dédiées COVID-19 et à des services d’accompagnements et de soins à domicile. Avec la mise en place du circuit « GHT » (incluant les ESMS et les SAAD), ce circuit régional permettra d’approvisionner prioritairement les professionnels libéraux organisés en filière COVID, les acteurs de la permanence des soins ambulatoire, les entreprises funéraires et, ponctuellement, d’autres structures sanitaires ou médico-sociales qui nécessiteraient des masques.

Cette collecte a permis de recueillir plus de 1.7 M de masques, notamment chirurgicaux. Plus d’1 million ont déjà été redistribués.

  • Circuit « importations »

Les importations de masques sont de nouveau autorisées depuis le 20 mars. Plusieurs collectivités territoriales de la région ont passé des commandes : le Conseil régional (1 M de masques chirurgicaux et 500 000 FFP2), les 5 conseils départementaux, plusieurs mairies…

L’enjeu est la coordination de ces commandes avec les autres circuits de distribution, pour que ces approvisionnements soient cohérents et répondent aux besoins des professionnels identifiés comme prioritaires. Des échanges sont en cours avec les 5 conseils départementaux. L’ARS et le Conseil régional travaillent déjà en étroite coordination pour répartir la commande de 1.5 M de masques aurpès des professionnels de la santé des Pays de la Loire.

 

  • Circuit « officines »

Ce circuit approvisionne, via les pharmacies, l’ensemble des professionnels de santé libéraux : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes. Les dotations sont fixées au niveau national (18 masques par semaine pour les médecins, les infirmiers, les biologistes et les pharmaciens, 6 masques par semaine pour les sages-femmes et les masseurs-kinésithérapeuthes).

Une première livraison de 556 000 masques a été faite mi-mars. Un nouvel approvisionnement des officines est en cours.

Enfin, les chirurgiens dentistes qui assurent les soins prioritaires sont approvisionnés selon un circuit distinct. 

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contact presse :

Agence Régionale de Santé Pays de la Loire

Service communication

06 78 26 56 94 / [email protected]

@ars_pdl