Pays de la Loire

Coronavirus (Covid-19) : Bulletin d'information régional

Actualité
Date de publication
Visuel
visuel "Coronavirus, informations utiles"
Coronavirus (Covid-19) : points de situation pour la région Pays de la Loire
Corps de texte

Téléchargez le Bulletin d'information COVID-19 Pays de la Loire :

Le nombre de cas confirmé COVID 19

Le nombre de cas confirmé COVID 19 depuis le début de l’épidémie en Pays de la Loire au 6 avril à 16h est de 1412. La courbe croissante qui illustre la dynamique de l’épidémie montre qu’elle reste à ce jour régulière sans l’accélération brutale, qu’ont pu connaitre d’autres territoires (figure 1).
Attention cependant, si la croissance du nombre de cas confirmés reflète bien la dynamique de l’épidémie sur le territoire, elle n’en reflète pas l’ampleur. En effet il ne s’agit que des patients qui ont été testés et confirmés positifs par un prélèvement et une analyse PCR, à visée diagnostique.

 

Figure 1 : Nombre cumulé de cas positifs COVID-19 recensés par l’ARS de Pays de la Loire selon la date de signalement, Pays de la Loire

Figure 1 : Nombre cumulé de cas positifs COVID-19 recensés
par l’ARS de Pays de la Loire
selon la date de signalement, Pays de la Loire

 

Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation pour COVID 19 n’augmente plus depuis quelques jours

Le suivi au jour le jour du nombre de personnes hospitalisées pour COVID 19 est très important pour adapter l’organisation des hôpitaux (publics et privés) à la pression de l’épidémie. A ce jour, 685 patients sont hospitalisés pour COVID-19.
22 de plus qu’hier. L’évolution de ces hospitalisations ne révèle pas non plus d’accélération brutale.
Or au-delà des hospitalisations, l’effet principal attendu du confinement est de contenir la progression de l’épidémie de sorte que les besoins de lits en réanimation avec assistance respiratoire d’excède pas les capacités disponibles dans la région. C’est pourquoi l’agence suit avec beaucoup d’attention le nombre quotidien de nouvelles admissions en réanimation. La tendance à la réduction du nombre de nouvelles admissions depuis le début du mois d’avril laisse entrevoir l’espoir que le confinement strict à l’œuvre depuis bientôt trois semaines commence à produire ses effets. (Figure 2)

 

Figure 2 : Nombre quotidien de personnes nouvellement hospitalisées pour Covid-19, Pays de la Loire (source : SI-VIC, données au 06/04/2020, 14h)

Figure 2 : Nombre de nouvelles personnes hospitalisées
quotidiennement en réanimation pour Covid-19 selon les départements (Source : SI-VIC)

Tout invite donc à maintenir le confinement le plus rigoureux possible, pour freiner le plus possible la progression de l’épidémie et aider les équipes hospitalières à continuer à offrir les meilleurs soins aux personnes les plus gravement touchées en réanimation.
Des médecins généralistes engagés en amont des services d’urgence hospitalière dans la lutte contre le COVID 19 
Par ailleurs, l’épidémie continue à se manifester dans la population, comme en témoigne la surveillance syndromique en population qui mesure l’activité en médecine générale à travers celle de SOS médecins (uniquement en Loire Atlantique) (figure 3) et des services d’urgence (figure 4).

Figure 3 : Taux d’actes SOS médecins pour suspicion de COVID 19 sur l’activité totale (pour 10 000 actes) pour la semaine 13 du 23 au 29 avril

Figure 3 : Taux d’actes SOS médecins pour suspicion de COVID 19 sur l’activité totale (pour 10 000 actes) pour la semaine 13 du 23 au 29 mars.

 

Figure 4 : Taux de passages aux urgences pour suspicion de COVID19 sur l’activité totale (pour 10 000 passages) pour la semaine 13 du 23 au 29 avril

Figure 4 : Taux de passages aux urgences pour suspicion de COVID19 sur l’activité totale (pour 10 000 passages) pour la semaine 13 du 23 au 29 mars

Surveillance en EHPAD et autres établissements médico-sociaux

Depuis le 28 mars, un outil supplémentaire a été développé pour mesurer l’impact de l’épidémie sur nos ainés les plus dépendants, en particulier ceux qui vivent en EHPAD.. Dans le contexte de l’épidémie c’est désormais chose faite afin de renforcer la capacité de réaction à la progression du virus dans ces établissements. Ce sont aujourd’hui 256 EHPAD et autres établissements médicosociaux qui transmettent quotidiennement leurs données et le dispositif monte rapidement en charge et nous disposerons bientôt de suffisamment de données et d’établissement déclarant pour consolider les chiffres à l’échelle régionale.
 

 

 

Précisions de l'ARS Pays de la Loire le 3 avril à 16 heures

Le nombre de cas confirmé COVID 19

Le nombre de cas confirmé COVID 19 depuis le début de l’épidémie en Pays de la Loire au 3 avril à 16h est de 1205. La courbe croissante qui illustre la dynamique de l’épidémie montre qu’elle reste à ce jour régulière et ne montre pas encore d’accélération brutale, telle que l’on connue d’autres territoire (figure 1).
Attention cependant, si la croissance du nombre de cas confirmés reflète bien la dynamique de l’épidémie sur le territoire, elle n’en reflète pas l’ampleur. En effet il ne s’agit que des patients qui ont été testés et confirmés positifs par un prélèvement et une analyse PCR, à visée diagnostique.

Nombre cumulé de cas postifs covi le 3 avril en Pays de la Loire

Figure 1 : Nombre cumulé de cas positifs COVID-19 recensés par l’ARS de Pays de la Loire
selon la date de signalement, Pays de la Loire

Le nombre de personnes hospitalisées pour COVID 19

Le suivi au jour le jour du nombre de personnes hospitalisées pour COVID 19 est très important pour adapter l’organisation des hôpitaux (publics et privés) à la pression de l’épidémie. A ce jour, 608 patients sont hospitalisés, dont 169 (qui tient compte, en partie, au moment où est établi le bilan) des patients venant d’IDF et en totalité du du GE) en réanimation.
L’évolution du nombre d’hospitalisations pour COVID-19 des 7 derniers jours dans la région des Pays de la Loire (figure 2) ne montre pas d’accélération brutale. Cela pourrait traduire le début des effets du confinement qui est à l’œuvre depuis plus de deux semaines désormais.
Mais il faut rester extrêmement prudent. Il est beaucoup trop tôt pour savoir si ces données, apparemment stables à l’échelle de la région reflètent des variations journalières, ou bien le tout début d’aplatissement tant attendu de la courbe épidémique. Il est aussi possible que nous ne soyons pas encore dans la phase d’accélération de l’épidémie, qui serait encore à venir. L’évolution de cet indicateur dans les prochains jours pourrait être déterminante.

Nombre de personnes hospitalisées au 3 avril en PDL

Figure 2 : Nombre de personnes actuellement hospitalisées pour Covid-19 selon les départements (Source : SI-VIC)

Dans l’immédiat, tout invite à maintenir le confinement, pour freiner le plus possible la progression de l’épidémie.

  • Répartition géographique du nombre de personnes actuellement hospitalisées pour Covid-19 (source : SI-VIC, données au 03/04/2020 – disponibles dans Géodes, Santé publique France)
repartition geo nbre pers hospitalisées pdl
  • Répartition géographique du nombre de personnes actuellement en réanimation ou soins intensifs pour Covid-19 (source : SI-VIC, données au 03/04/2020 – disponibles dans Géodes, Santé publique France)
repartition geo nbre pers réanimation pdl
  • Répartition géographique du nombre cumulé de personnes décédées pour Covid-19 depuis le 1er mars 2020 (source : SI-VIC, données au 03/04/2020 – disponibles dans Géodes, Santé publique France)
Répartition geo nombre de personnes décédées
  • Répartition géographique du nombre cumulé de personnes retournées à domicile depuis le 1er mars 2020 (source : SI-VIC, données au 03/04/2020 – disponibles dans Géodes, Santé publique France)
repartition geographique nombre de personnes retour dom

 

Accédez aux précédents bulletins