Campagnes de dépistage organisées en Vendée du 24 au 30 mai 2021

Communiqué de presse

Au regard de la situation épidémiologique dans certaines communes du département de la Vendée, l’Agence régionale de santé Pays de la Loire, en lien avec la Préfecture de la Vendée, l’Assurance Maladie, l’Association Départementale de la Protection civile de Vendée, la Croix Rouge de Vendée et les communes concernées, a décidé d’agir en lançant des campagnes de dépistage sur ces territoires.

Elle mobilise notamment pour cela des « médiateurs de lutte anti-Covid », un nouveau dispositif co-porté par la Préfecture et l’ARS, qui vise à augmenter les capacités de dépistage, délivrer les messages de prévention, identifier et isoler rapidement les personnes contacts à risque et ainsi casser les chaînes de contamination.

Chiffres clefs au 18 mai 2021 :

  • Vendée

Taux d’incidence : 104.7 pour 100 000 habitants
Taux de positivité : 3.8 %

Accéder au bulletin d'information régional

Des dépistages pour identifier et isoler les personnes atteintes de la Covid-19

La Préfecture, l’Agence régionale de santé et les villes concernées invitent fortement les habitants à se faire dépister.

Cette opération permet de diagnostiquer et d’isoler les personnes qui seraient atteintes de la Covid-19 (ainsi que leurs contacts à risque) et qui, présentant peu ou pas de symptômes, l’ignoreraient. Elle permet aussi de mieux identifier la circulation du virus, en particulier celle des variants.

Le dépistage est rapide, gratuit, sans rendez-vous, sans ordonnance. Il faut simplement prévoir sa carte d'identité et sa carte vitale.

Cette campagne s’adresse à l'ensemble de la population, habitants de la ville ou non, et prévoit un dépistage rapide, gratuit, sans ordonnance. Le prélèvement est adapté à l'âge de chacun (naso-pharyngé ou salivaire). Les résultats sont connus en moins de 24 h pour les salivaires et en 15 min pour les naso-pharingés.

A noter : L’isolement des personnes testées positives à la Covid-19 est désormais de 10 jours (contre 7 jours auparavant), qu’il s’agisse de cas de variant ou non.

Les informations pratiques pour se faire dépister

Ces campagnes s’adressent à l'ensemble de la population et prévoient des dépistages par tests antigéniques. Les résultats sont connus en 15 à 20 minutes. Les enfants de moins de 11 ans pourront bénéficier d’un test salivaire; le résultat est rendu par le laboratoire en 24h.

  • A La Roche sur Yon

Mercredi 26 mai 2021 de 13h00 à 19h00
Place Napoléon
Distribution gratuite d'autotests avec possibilité de s'exercer avec un professionnel formé

  • A La Chapelle Thémer

Jeudi 27 mai 2021 de 13h00 à 18h30
Salle des fêtes face à la mairie

 

  • A Saint Mars la Réorthe

 

Vendredi 28 mai 2021 de 13h00 à 18h30
Salle du petit Gué
Rue de petit Gué

Une campagne d’ampleur est également organisée pour l’ensemble des habitants de l’EPCI Sud-Vendée-Littoral, en lien avec le laboratoire Biorylis qui proposera des tests RT-PCR naso-pharingés et salivaires. Les résultats seront communiqués sous 24h.
Une attention particulière sera portée sur la présence de variants V2/V3. Ainsi chaque résultat positif fera l’objet d’un séquençage pour définir précisément le type de variant et permettre une analyse fine de la situation sur le territoire.

  • A Luçon

Samedi 29 mai 2021 de 9h00 à 17h00
au Gymnase du collège du Sourdy, Route des Sables d'Olonne

Une campagne coordonnée entre l‘ARS, la préfecture et les villes

La préfecture et l’ARS ont acté la tenue de cette campagne de dépistage et missionnent les 2 équipes de médiateurs de lutte anti-Covid du département pour réaliser les tests.
Pour en savoir plus sur les médiateurs de lutte anti-covid : consultez le communiqué de presse « Des campagnes   
de dépistage organisées en Loire-Atlantique grâce au nouveau dispositif des médiateurs de lutte anti-Covid »

Les Villes s’occupent de la mise en œuvre logistique de la campagne : mise à disposition de la salle et du matériel. Un travail est par ailleurs mené par les Villes pour informer et inviter les habitants à se faire dépister (affichage, journal local, communication sur les sites internet et réseaux sociaux…).

L’intervention de médiateurs de lutte anti-Covid pour augmenter les capacités de dépistage et intervenir rapidement, au plus près du terrain

En quoi consiste le dispositif des « médiateurs de lutte anti-Covid » ?

Depuis le 15 mars, des médiateurs de lutte anti-Covid réalisent des dépistages dans le département de la Vendée. Ce nouveau dispositif vise à augmenter les capacités de dépistage en dehors des structures sanitaires habituelles, au plus près du terrain, pour stopper le plus rapidement possible la circulation du virus.

2 équipes de médiateurs de lutte anti-Covid sont d’ores et déjà opérationnelles pour intervenir rapidement dans les lieux de vie, de travail et d’études. Les médiateurs de lutte anti-Covid renforcent les moyens de dépistage et de contract-tracing et permettent de repositionner les professionnels de santé sur des tâches plus techniques, notamment sur la vaccination.

Quelles sont les missions des médiateurs de lutte anti-Covid ?

Les principales missions des médiateurs de lutte anti-Covid sont la réalisation de tests antigéniques, la délivrance de messages de sensibilisation de santé publique et l’identification des sujets contact au sein de la cellule familiale. Ainsi, ils réalisent les prélèvements naso-pharyngé ou salivaires en fonction des publics et prodiguent des conseils pour se protéger du virus, grâce aux gestes barrières notamment. En cas de test positif, ils indiquent immédiatement la conduite à tenir, orientent vers les structures d’aide à l’isolement si nécessaire et effectuent le travail de contact tracing en identifiant les proches présentant un risque d’infection car ayant été en contact rapproché avec la personne testée positive.

Comment sont formés les médiateurs de lutte anti-Covid ?

La formation des médiateurs de lutte anti-Covid est constituée d'un enseignement théorique en ligne (dispensé par l’École des hautes études en santé publique - EHESP) et d'un enseignement pratique en présentiel portant sur deux modules : « tester et sensibiliser » (qui ouvre le droit à la réalisation d’un prélèvement naso-pharyngé, sous la supervision d’un professionnel de santé) et « contact-tracing ».

 

Avec le développement des variants, une vigilance renforcée est nécessaire

Les variants de la Covid-19 sont réputés plus contagieux. Leur développement exige une vigilance renforcée de chacun et notamment le respect strict des gestes barrières, ainsi que la limitation – autant que possible – des rassemblements familiaux ou amicaux.

 

Les informations concernant les dépistages sont disponibles sur notre site Internet, sur la page : les campagnes de dépistages en Pays de la Loire.
Les éléments manquants d’horaires et de lieux ou éventuelles modifications sont régulièrement actualisés sur cette page

 

Contact presse :
Service communication
06 78 26 56 94 / ars-pdl-communication@ars.sante.fr
 @ars_pdl