Pays de la Loire

L’ARS Pays de la Loire rappelle les bonnes conduites à tenir pour tempérer les passages aux urgences en période d’épidémies hivernales.

Communiqué de presse
Visuel
Médecin qui ausculte une patiente qui tousse.
Lorsque c'est possible, il est important de consulter en priorité un médecin de ville avant de se rendre à l’hôpital.
La recrudescence de pathologies hivernales mobilise fortement les services d’urgences des établissements de santé de la région Pays de la Loire. Malgré l’augmentation des capacités d’accueil, les délais d’attente et de prise en charge peuvent augmenter. L’ARS tient à rappeler qu’il existe des alternatives aux urgences.
Corps de texte

1. Consulter en priorité le médecin traitant

Quand une personne est malade, le bon réflexe est de consulter son médecin habituel au plus vite. Cela évite bien souvent l’aggravation des symptômes.

Il est très important, lorsque cela est possible, de consulter en priorité un médecin de ville avant de se rendre à l’hôpital.

 

2. Téléphoner avant de se déplacer

Après 20h, la nuit, le week-end ou les jours fériés, aux heures de fermeture des cabinets médicaux, la permanence des soins ambulatoire (PDSA) est assurée.

Le 116 117 est le numéro unique (gratuit) que vous pouvez composer pour contacter un médecin de garde (partout dans les Pays de la Loire).

Cet échange téléphonique permet au médecin d’évaluer chaque cas pour trouver la solution adaptée. Il peut apporter un conseil médical ou orienter le patient vers un médecin de garde près de chez lui. En cette période, il est possible que les temps d’attente soient plus longs qu’à l’accoutumée.

 

3. En cas d’urgence, ne pas hésiter

En cas de doute et si une vie est en danger, le bon réflexe est d’appeler immédiatement le 15 (SAMU).

Au centre 15, un médecin évalue la situation et mobilise les moyens adaptés à l’urgence.