Pays de la Loire

L’ARS partenaire de la Journée mondiale sans tabac 2017

Actualité
Date de publication
Visuel
Dans le cadre de la journée mondiale sans tabac, dites non au tabac !
Vous pouvez être aidé et accompagné pour arrêter de fumer, n'hésitez plus !
Le 31 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans tabac.
Le but : souligner les risques pour la santé liés au tabagisme et plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac. L’ARS s’associe une nouvelle fois à la campagne, dont le thème est : « Le tabac – une menace pour le développement ».
Corps de texte

Vidéo de l'OMS : Journée mondiale de la santé 2017 - Le tabac : une menace pour le développement  

La culture du tabac nécessite de grandes quantités de pesticides et d’engrais qui peuvent être toxiques et polluer les sources d’approvisionnement en eau. Chaque année, la culture du tabac utilise 4,3 millions d’hectares de terres, ce qui entraîne une déforestation à l’échelle mondiale située entre 2% et 4%. Par ailleurs, la fabrication des produits du tabac produit 2 millions de tonnes de déchets solides.

Outre le fait de sauver des vies et de réduire les inégalités en santé, les programmes de lutte antitabac permettent donc de limiter les conséquences environnementales négatives de la culture, de la fabrication, du commerce et de la consommation de tabac.

25 % des habitants de la région fument au moins une cigarette par jour, un chiffre inférieur à la moyenne nationale (28 %).  Cependant, cet écart favorable ne se retrouve pas dans la population jeune avec un tiers des 15-34 ans qui fument quotidiennement.

Cancers, maladies cardio-vasculaires, les conséquences néfastes du tabagisme sur la santé sont bien connues. Le cancer du poumon est lui-même responsable de plus de 1000 décès par an dans la région. La situation risque de se dégrader dans les prochaines années si les Ligériens ne modifient pas rapidement leurs habitudes de consommation

Pour faire face à cet enjeu de santé publique, l’Agence régionale de santé Pays de la Loire a élaboré un programme régional de réduction du tabagisme (P2RT) visant à descendre sous la barre des 20% de fumeurs dans la population générale en 2024, conformément aux objectifs nationaux.

60 % des Ligériens souhaitent arrêter de fumer. Comment être aidé et accompagné dans cette démarche ? Le sevrage est accessible à tous, et offre à tout âge un bénéfice rapide en matière de santé cardiovasculaire.

Une prise en charge des substituts nicotiniques

Depuis novembre 2016, l'Assurance Maladie prend en charge les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhaleur...) à hauteur de 150 € par année civile et par bénéficiaire. Les médecins, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, infirmiers et masseurs kinésithérapeutes peuvent vous accompagner et prescrire ces traitements pour être remboursé.
En savoir plus sur le site Internet de l'Assurance Maladie.

Des consultations de tabacologie

Pour aider les fumeurs dans leur démarche d’arrêt, Tabac Info Service (TIS) propose différentes solutions, dont des entretiens avec des tabacologues par téléphone via le 39 89, et un e-coaching par mail. L’application Tabac Info Service pour smartphone et tablette offre un suivi personnalisé, des questions-réponses, des astuces pour ne pas craquer ou encore des témoignages … Un annuaire des consultations de tabacologie sur le site internet de Tabac Info Service est à votre disposition pour localiser les professionnels de la région.

Une aide aux jeunes et à leur entourage

Les consultations jeunes consommateurs (CJC) proposent un accueil gratuit et confidentiel. Le principe est de faire le point, d’obtenir une aide, avant que la consommation ne devienne problématique. Elles se déroulent au sein des Centres spécialisés d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) ou dans des lieux spécialisés (Maisons des adolescents, Points accueil écoute jeunes, etc.). Ils peuvent s’y rendre seuls ou accompagnés de leur parent ou d’un proche. Les parents peuvent également être reçus avec ou sans le jeune concerné. Trouver une consultation près de chez vous (sur le site internet de Drogues Info Service)...

Tabac et grossesse

Pendant la grossesse, la consommation de tabac est susceptible d’entraîner des risques pour la santé du fœtus et celle du nouveau-né. Le Réseau Sécurité Naissance des Pays de la Loire, avec ses 23 maternités, propose aux mères et aux couples une consultation spécialisée (tabacologue ou addictologue). En fonction des attentes, il peut s’agir de faire le point sur les consommations, recevoir des informations ou bénéficier d’un accompagnement personnalisé. La prise en charge financière est généralement assurée par la Sécurité Sociale et la mutuelle avant le 6ème mois, et à 100 % à partir du 6ème mois de grossesse. Pour en savoir plus, consultez la plaquette du réseau sécurité naissance.

Moi(s) sans tabac

La campagne nationale Moi(s) sans tabac pilotée par Santé publique France, qui vise à inciter les fumeurs à l’arrêt du tabac au mois de novembre, va être à nouveau déclinée cette année dans notre région. Après le vif succès de l’opération 2016, grâce à la mobilisation de 345 organismes partenaires, l’ambition est de convaincre encore plus largement les fumeurs ligériens de tenter cet arrêt. Préparez-vous à relever ce défi, en consultant la plaquette "Je me prépare" sur le site internet de Santé publique France  !

 

Non, fumer "bio" ne protège pas du cancer : fumer tue aussi grâce au marketing. Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Fumer "bio" ne protège pas du cancer.
En Pays de la Loire, 29% des fumeurs déclarent vouloir arrêter dans les 6 prochains mois. Et vous ? Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Vous pouvez être aidé et accompagné pour arrêter de fumer : consultations de tabacologie ; prise en charge de substituts nicotiniques...
Non, la première cigarette n'est pas anodine : 100 % des fumeurs décédés du tabac ont commencé par là. Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Véritable enjeu de santé publique, l'objectif de l'ARS Pays de la Loire est de descendre sous la barre des 20% de fumeurs dans la population générale en 2024.
Non, fumer "bio" ne protège pas du cancer : fumer tue aussi grâce au marketing. Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Fumer "bio" ne protège pas du cancer.
En Pays de la Loire, 29% des fumeurs déclarent vouloir arrêter dans les 6 prochains mois. Et vous ? Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Vous pouvez être aidé et accompagné pour arrêter de fumer : consultations de tabacologie ; prise en charge de substituts nicotiniques...
Non, la première cigarette n'est pas anodine : 100 % des fumeurs décédés du tabac ont commencé par là. Plus d'informations sur le site internet, l'application et le numéro de tabac info service : 39 89
Véritable enjeu de santé publique, l'objectif de l'ARS Pays de la Loire est de descendre sous la barre des 20% de fumeurs dans la population générale en 2024.

Voir Aussi