Appel à la vaccination des 12 – 17 ans pour la rentrée de septembre

Communiqué de presse

Depuis le 15 juin 2021, la vaccination avec le vaccin Pfizer est ouverte aux adolescents de 12 à 17 ans compris. Le 28 juillet, la Haute Autorité de Santé a rendu un avis favorable pour la vaccination des mineurs avec le vaccin Moderna.

La Préfecture des Pays de la Loire, le Rectorat de l’Académie de Nantes et l’ARS Pays de la Loire invitent donc tous les jeunes concernés à profiter des dernières semaines de congés pour se faire vacciner avant la rentrée scolaire.

 

Taux de vaccination des 12 – 17 ans en Pays de la Loire

A date du 18 août, 63,5% avaient reçu une première dose et 28,0% présentaient une vaccination complète (la population des 12-17 ans en Pays de la Loire représente 294 183 personnes).

  Ayant reçu au moins une dose Schéma vaccinal complet
Loire-Atlantique 62 % 29 %
Maine-et-Loire 63 % 28 %
Mayenne 64 % 28 %
Sarthe 62 % 22 %
Vendée 69 % 30 %

Se vacciner avant la rentrée pour profiter d’une rentrée plus sereine

La vaccination des adolescents se fait sur la base du volontariat, à la fois de l’adolescent concerné et de ses parents. Les adolescents et leurs familles sont encouragés à prendre rendez-vous avant la rentrée scolaire, pour profiter d’une rentrée plus sereine au sein des collèges et lycées, sur :

  • le site Santé.fr, pour prendre rendez-vous dans les centres de vaccination
  • ou auprès de leur pharmacie d’officine de proximité ou de leur médecin traitant (pour le vaccin Moderna).

L’accord d’un seul des deux parents, ou des responsables légaux suffit. Le ou les parents doivent donner leur accord en remplissant une attestation téléchargeable sur le site du ministère de la Santé (document disponible sur le site "Service public").

Si le mineur vient seul, il doit impérativement présenter l’autorisation parentale à la vaccination contre le Covid-19 complétée et signée par au moins l’un des deux parents pour se faire vacciner

Les adolescents de plus de 16 ans pourront décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.

Pour rappel, après la première injection, la seconde est programmable dans un délai de 21 à 49 jours.