1ère Semaine du dépistage VIH, IST, hépatites en Pays de la Loire : du 25 novembre au 1er décembre 2019

Communiqué de presse
Visuel
Affcihe semaine du dépistage du 25 novembre au 1er décembre 2019
Cette nouvelle semaine régionale a pour but de promouvoir auprès de tous les publics, notamment des publics très exposés aux IST ou éloignés du soin, l’accès au dépistage du VIH, des IST et des hépatites. Une cinquantaine d’actions de sensibilisation et de prévention seront ainsi proposées par les acteurs locaux en santé sexuelle et les professionnels de santé des Pays de la Loire.
Corps de texte

Nouvelle semaine pilotée par l’ARS et coordonnée par le COREVIH
Organisé dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle (2018-2020), ce nouveau temps fort consacré au dépistage du VIH, des IST et des hépatites virales, est piloté en région par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et coordonné par la Coordination Régionale de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le Virus de l’Immunodéficience Humaine (COREVIH) des Pays de la Loire.
En Pays de la Loire le Budget de prévention consacré par l’ARS à la Santé sexuelle s’élève à 3,5 M€.

Augmentation du nombre de nouveaux cas de séropositivité
En ce qui concerne le VIH/Sida en Pays de la Loire, le nombre de personnes séropositives bénéficiant d'un suivi médical a constamment augmenté depuis 10 ans (4569 personnes pour l’année 2018) et 184 nouvelles personnes ont été diagnostiquées séropositives en 2018.
En ce qui concerne les autres IST, l’année 2018 a notamment été marquée en Pays de la Loire par une augmentation importante des signalements d’infections à gonocoque (x2).
Par ailleurs, en France, 75 000 personnes ignorent qu’elles ont l’hépatite C.
Fort de ce constat, il est primordial que tous les acteurs concernés soient mobilisés pour sensibiliser le plus large public sur les risques encourus et les moyens de prévention à disposition.

Inciter au dépistage précoce et répété
L’enjeu principal de cette 1re Semaine régionale du dépistage est de rappeler l’importance de se faire dépister, de manière précoce et répété, et ce quel que soit son âge ou son sexe. En effet, le dépistage du VIH, des IST et des hépatites est un moyen de prévention incontournable pour mieux connaître son état de santé, et ainsi mieux se protéger, et mieux protéger ses partenaires.

Programme complet et lieux ressources sur le site de l’ARS
Fortement impliqués dans cette semaine, les acteurs de terrain évoluant dans le champ de la santé sexuelle (équipes de dépistage, collectivités locales, associations, etc.) ont élaboré un programme spécifique composé d’une cinquantaine d’actions : séances de dépistage, stands d’information, conférences, animations, expositions, ciné-débat, portes ouvertes, à destination d’un large public : jeunes, étudiants, femmes, grand public, futurs professionnels de santé, publics précaires, personnes migrantes…

Pour connaître toutes les actions et tous les lieux de dépistage en région, l’ARS a publié sur son site Internet une page consacrée à cet évènement.

A travers cette nouvelle semaine de promotion du dépistage du VIH, des IST et des hépatites, l’ARS et le COREVIH Pays de la Loire souhaitent également valoriser une approche positive et globale de la santé sexuelle, intégrant la contraception et la lutte contre les violences et les discriminations.
Ce temps fort régional porté par les acteurs locaux de terrain est par ailleurs étroitement associé aux actions menées dans le cadre de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida (1er décembre 2019).

5 bonnes raisons de se faire dépister:

-C’est un geste simple : une prise de sang, une piqûre au bout du doigt ou un prélèvement.

-Le recours au dépistage permet un diagnostic précoce et une meilleure prise en charge.

-Le dépistage est utile sur le plan collectif car une personne porteuse d’une infection sexuellement transmissible non traitée risque de transmettre la maladie.

-La connaissance de sa maladie permet de modifier son comportement et de diminuer ses pratiques à risques.

-L’espérance de vie et la qualité de vie d’une personne dépistée et traitée précocement est identique à celle de la population générale, notamment en ce qui concerne le VIH et les hépatites.

INVITATION PRESSE
Visite le mercredi 27 novembre 2019 à 11h30 de la Maison de Santé Pluri-professionnelle (MSP) de Chantenay - Saint-Anne

90 rue Amiral du Chaffault, 44100 Nantes,

en présence de l’ARS Pays de la Loire et du COREVIH Pays de la Loire.

Déroulé :

-11h30-11h45 : présentation par Nicolas Durand, directeur de la santé publique et environnementale de l'ARS Pays de la Loire de la 1ère Semaine régionale du dépistage

-11h45-12h : présentation des chiffres-clef sur le dépistage en Pays de la Loire par le Dr. Éric Billaud, président du COREVIH Pays de la Loire

-12h-12h15 : présentation de la MSP et de son action dans le cadre de cette semaine par le Dr. Jean-Pascal Fournier, co-gérant de la MSP

-12h15-12h30 : visite des locaux de la MSP

-12h30-12h45 : interview d'un patient de la MSP

-12h45-13h : questions/réponses avec les journalistes

Contact presse :
Fabien Quédé / 06.25.36.94.90
[email protected]

Aller plus loin

Liens utiles

Contact

Contenu

Contact presse :
Audrey BOUMIER, coordinatrice administrative régionale du COREVIH Pays de la Loire
02.40.08.43.67 / [email protected]

Dr. Éric BILLAUD, président du COREVIH Pays de la Loire et praticien au CHU de Nantes
02.40.08.33.49 / [email protected]